Pozzovivo : « Je ne pense pas à l’échec »


Pozzovivo : « Je ne pense pas à l’échec »

Par
Vendredi 30 novembre 2012 - 10:07
Photo : girodeltrentino.it







À 30 ans, le petit Italien franchit enfin les Alpes et vient tenter sa chance en World Tour avec AG2R La Mondiale. Un pari qui ne fait pas peur au huitième du dernier Giro, pur grimpeur par excellence, qui pourrait bien être la très bonne pioche de l’intersaison du côté de Vincent Lavenu. Au sortir du premier stage avec sa nouvelle équipe, le transalpin a confié ses sentiments sur sa nouvelle vie qui commence à Velochrono.

« L’appréhension est largement compensée par l’excitation »

Domenico Pozzovivo mesure 1 mètre 65 et pèse 53 kg. Il est titulaire d’un master en économie des entreprises, au cours duquel il a écrit un mémoire sur les « Politiques méridionales de l’unité italienne à nos jours ». À part ça, c’est un pur grimpeur, et il rejoint AG2R La Mondiale en 2013. Ce qui n’est pas la moitié d’un événement : huitième du Giro et vainqueur du Tour du Trentin cette saison, le natif de Policoro, dans le creux de la botte, qui est monté s’installer dans le nord de l’Italie (Castelfranco Veneto, non loin de Venise) comme la plupart des coureurs issus du Mezziogiorno, n’avait jamais quitté Bruno Reverberi. Le célèbre manager transalpin l’avait fait passer pro en 2005 chez Ceramiche Panaria, devenue ensuite CSF Group Navigare puis, depuis trois ans, Colnago-CSF. À 30 ans, Pozzovivo franchit le Rubicon et les Alpes, convaincu que c’est le bon moment. « Je me suis toujours bien senti au sein de l’équipe de Reverberi, explique-t-il à Velochrono, avec son accent du sud, pour justifier un départ si tardif. Il y a deux ans, j’étais déjà en fin de contrat et j’aurais pu partir, mais j’ai eu un accident et ces occasions se sont envolées. Changer d’équipe, c’est quelque chose de très important, auquel il faut beaucoup réfléchir. Je pense que je suis arrivé à maturité un peu plus tard que les autres, mais j’espère que ma carrière sera encore assez longue pour pouvoir montrer que je suis capable de faire des résultats en World Tour. »

C’est sûr, le changement m’a fait peur par le passé. Mais depuis deux ou trois ans, à force d’évoluer au plus haut niveau, j’ai compris que je pouvais avoir ma place dans d’autres équipes.

Petit, discret et pas toujours régulier sur le vélo, Domenico Pozzovivo a sans doute tardé à s’affirmer, plus qu’à maturer. « C’est sûr, le changement m’a fait peur par le passé, reconnaît-il. Mais depuis deux ou trois ans, à force d’évoluer au plus haut niveau, j’ai compris que je pouvais avoir ma place dans d’autres équipes. Aujourd’hui, je n’ai plus trop peur. J’ai certes un peu d’appréhension, mais c’est largement compensé par l’excitation de découvrir toutes ces nouvelles courses. » Car, à 30 ans, l’Italien change pour la première fois d’équipe. Mais c’est aussi la première fois qu’il quitte l’Italie, et surtout qu’il découvre le World Tour. Avec appétit : « Les classiques, tout particulièrement Liège-Bastogne-Liège ; mais aussi les courses par étapes d’une semaine comme le Dauphiné ou le Tour de Suisse… J’ai hâte de découvrir tout ça. » Avec quelle réussite ? S’il est bien plus constant depuis trois saisons, le grimpeur de poche reste un coureur habile sur les courses aux plateaux réduits. Son excellent Tour d’Italie 2012 faisait suite à deux éditions abandonnées dans l’anonymat ; il n’était jusqu’ici rentré qu’une fois dans le top 10, en 2008 (neuvième). « Je ne pense pas à l’échec, tranche-t-il. Je n’ai pas de pensées négatives. Je regarde l’avenir avec optimisme. Toujours. »

« Une équipe qui correspond bien à ma façon de courir »

Cet avenir, il a commencé à le construire mi-novembre, lors d’un stage organisé par sa nouvelle équipe à Montgenèvre. « L’occasion parfaite pour faire la connaissance de mes nouveaux coéquipiers, d’autant que nous avons fait des activités assez peu communes et éloignées du vélo (ski de fond, course d’orientation, etc, ndlr). Il y en a quelques-uns que je connaissais déjà, pour avoir déjà discuté dans le peloton. » Et pour cause : ses compatriotes Rinaldo Nocentini, Manuel Belletti et Matteo Montaguti font déjà partie des troupes de Vincent Lavenu, tandis que Davide Appollonio les rejoint en même temps que lui. « C’est une des raisons pour lesquelles j’ai choisi AG2R La Mondiale, reconnaît sans ambages Pozzovivo. Rejoindre un groupe où évoluaient déjà plusieurs Italiens, c’était une façon de rendre le changement d’équipe moins compliqué. Cela m’a aidé à me décider. » Malgré d’autres propositions, il a privilégié la piste de l’équipe qui l’a sollicitée en premier. À l’époque, il était « dans le flou » quant à son avenir. Mais le staff de l’équipe savoyarde a insisté, et l’Italien, après avoir questionné Belletti, son ancien coéquipier, et Nocentini, l’un des piliers du peloton transalpin, a fini par donner son accord. « C’est une équipe qui correspond bien à ma façon de courir, estime-t-il. Il y a beaucoup de grimpeurs… C’est un choix sportif. »

Il y a de très fortes chances que je dispute le Tour d’Italie. Ensuite, il faudra faire un choix entre le Tour et la Vuelta.

C’est vrai, Domenico Pozzovivo rejette les « pensées négatives ». La barrière de la langue ? « Elle est petite. Et je parle déjà un peu français. » La réticence de beaucoup de coureurs étrangers à rejoindre une équipe hexagonale ? « Je n’avais pas de préjugés, je n’en ai pour personne. Je n’écoute pas ce qui peut se dire. » Conscient du défi qu’il relève et des attentes qu’il suscite, le grimpeur de poche est déjà dans son sujet. Le GP La Marseillaise et l’Étoile de Bessèges seront ses deux courses de reprises avant son « premier rendez-vous important, le Tour d’Oman. Pour la suite, ce n’est pas encore totalement fixé, mais je pense que ce sera Tirreno-Adriatico, et peut-être le Tour de Catalogne. » Quant au grand débat Giro ou Tour de France, il semble en vérité ne pas poser la bonne question. « Il y a de très fortes chances que je dispute le Tour d’Italie. Ensuite, il faudra faire un choix entre le Tour et la Vuelta. » D’ici là, on en saura un peu plus. Et lui aussi.


Facebook Velochrono


  1. Belle interview très bon coureur qui m’a impressionné sur le Trentin.


  2. Vendredi 30 novembre 2012 à 10:25 - Biscuit en bois. | Thumb up 18 Thumb down 0

  3. Il a un parcours étonnant !


  4. Vendredi 30 novembre 2012 à 11:10 - Tonio | Thumb up 13 Thumb down 0

  5. Liège ? Je ne sais pas pourquoi, mais je l’imaginais plutôt prêt à affronter les pentes de Huy !


  6. Vendredi 30 novembre 2012 à 13:20 - Ougaverde | Thumb up 22 Thumb down 1

  7. Ah ça oui, sur le Trentin il était impressionnant !


  8. Vendredi 30 novembre 2012 à 13:34 - Thibaut | Thumb up 11 Thumb down 0

  9. Il me plaît, ce petit Pozzovivo. J’espère que ses résultats suivront son changement de statut.


  10. Vendredi 30 novembre 2012 à 13:36 - rolfsorensen | Thumb up 17 Thumb down 0

  11. c’est un bon coureur et j’aime cette sincérité quand il dit que c’est aussi grâce a la presence d’italiens chez ag2r qu’il a choisi cette equipe

    par contre il aura du mal a faire le dauphiné et le tour de suisse en meme temps :-)


  12. Vendredi 30 novembre 2012 à 13:52 - pierre rabobank | Thumb up 16 Thumb down 6

  13. Ce n’est pas seulement un des meilleurs grimpeurs, mais aussi un des coureurs les plus intelligents du peloton (et je ne parle pas seulement diplômes, j’ai toujours beaucoup aimé sa mentalité).
    Très heureux de le voir franchir un palier, en plus avec une équipe française…
    Bonne chance Domenico !!


  14. Vendredi 30 novembre 2012 à 15:49 - Bapt' | Thumb up 16 Thumb down 0

  15. @ougaverde je ne pense pas a lui sur huy..pour moi c’est le meilleur grimpeur de poche derrière Contador..quand la pente est très abrupte il est redoutable dans la durée..je pense pas qu’il est l’explosivité des Rodriguez, Gilbert , Sanchez et consort..en grqnde forme il peut faire une place comme qnton l’a fait en 2010 mais je le voit pas faire un podium sur 1 classique..


  16. Vendredi 30 novembre 2012 à 16:59 - aupasamu | Thumb up 7 Thumb down 4

  17. Pour l’intelligence on en reparlera il se laisse quand même piégé sur la 1er etape du Trentin.


  18. Vendredi 30 novembre 2012 à 17:08 - Biscuit en bois. | Thumb up 0 Thumb down 27

  19. La tête et les jambes et en plus avec du talent.


  20. Vendredi 30 novembre 2012 à 17:57 - Zdrnekstylebar | Thumb up 3 Thumb down 2

  21. Bon coureur, j’espère qu’il marchera avec AG2R, ce qui ferait un bien fou à l’équipe


  22. Vendredi 30 novembre 2012 à 19:44 - R7814 | Thumb up 4 Thumb down 0

  23. En tout cas AG2R a fait un beau et fort recrutement, en espérant que cela fonctionne


  24. Vendredi 30 novembre 2012 à 22:06 - NetApp91 | Thumb up 6 Thumb down 0

  25. Sa 8éme place est presque décevante car avant le stelvio il est 6em
    C’est un trésor bon grimpeur par contre sur les classique j’y croit pas trop
    Il a des lacune en chrono


  26. Vendredi 30 novembre 2012 à 22:58 - Rom38 | Thumb up 3 Thumb down 1

  27. « Domenico Pozzovivo mesure 1 mètre 65 et pèse 53 kg. Il est titulaire d’un master en économie des entreprises, au cours duquel il a écrit un mémoire sur les « Politiques méridionales de l’unité italienne à nos jours ». À part ça, c’est un pur grimpeur, et il rejoint AG2R La Mondiale en 2013. ».

    À part cela, c’est aussi un bon musicien, il joue du piano remarquablement bien.


  28. Samedi 1 décembre 2012 à 7:21 - Astar | Thumb up 16 Thumb down 0

  29. @biscuit en bois

    pour ton intelligence aussi on repassera :-)


  30. Samedi 1 décembre 2012 à 17:18 - pierre rabobank | Thumb up 8 Thumb down 6

  31. Mauvais choix de carriere, on en reparleras.


  32. Dimanche 2 décembre 2012 à 0:15 - mak_lmeb | Thumb up 1 Thumb down 9

  33. Si cela tarde à se décanter sur la flèche wallonne il faut absolument qu’il tente sa chance, avec ses 53 kg il va avoir l’impression de s’envoler dans le passage à 22%…


  34. Dimanche 2 décembre 2012 à 4:46 - blup | Thumb up 8 Thumb down 0

  35. Ag2r sur le giro 2013 peut faire quelque chose de bien avec Pozzovivo et gadret accompagné de betancur et surement bardet, ça va envoyer les watt en montagne!!


  36. Dimanche 2 décembre 2012 à 13:31 - guillaume74 | Thumb up 7 Thumb down 0

  37. AG2R La Mondiale ne va pas regretter d’avoir engager Pozzovivo. Et peut-être qu’à la fin de l’année 2013 et que l’équipe sera sauvé pour le WT, on pourra dire : Merci Domenico!


  38. Dimanche 2 décembre 2012 à 14:04 - Swedish-Shelton | Thumb up 4 Thumb down 0

  39. Pour le mur de Huy faut être puissant comme Gilbert. Pozzovivo n’a pas de puissance : c’est un grimpeur.


  40. Dimanche 2 décembre 2012 à 15:04 - stcyr | Thumb up 1 Thumb down 5

  41. stcyr : et Rodriguez, tu en fait quoi ?


  42. Dimanche 2 décembre 2012 à 18:49 - R7814 | Thumb up 2 Thumb down 1

  43. Ben Rodriguez a gagné la fleche en puissance. Revois la video si tu ne l’as pas remarqué ;)


  44. Dimanche 2 décembre 2012 à 19:34 - stcyr | Thumb up 1 Thumb down 4

  45. stcyr : certes, Purito a gagné la Flèche sur un sprint « long », mais bon, ce n’est pas ce que j’appelle un coureur puissant…Purito est avant tout un coureur explosif, capable de bien récupérer et qui maintenant limite la casse en chrono. Alors pourquoi pas pour Pozzovivo faire un résultat sur la Flèche Wallonne ?


  46. Dimanche 2 décembre 2012 à 22:20 - R7814 | Thumb up 0 Thumb down 1

  47. « Je n’avais pas de préjugés, je n’en ai pour personne. Je n’écoute pas ce qui peut se dire »
    J’aime cette phrase !


  48. Dimanche 2 décembre 2012 à 22:21 - R7814 | Thumb up 5 Thumb down 0

  49. Je pense que la montée de Huy n’est pas assez longue pour qu’il puisse faire la différence. Mais s’il s’accroche il est capable de faire dans les 15 premiers.

    Sinon le problème c’est que la flèche tombe en même temps que le tour du Trentin donc je crois qu’il préfère essayer de conserver son titre.

    Mais Hesjedal et Rodriguez ont montré que la flèche était une meilleure préparation pour le Giro. Peut-être que le froid qu’il faisait dans le Trentin a entamé les coureurs qui y étaient. (arrivée sous la neige!)
    Si on regarde les participants, ils ont tous un peu loupé leur giro : Scarpo, Basso, Gadret, Pozzovivo, Cunego, Szmyd…


  50. Lundi 3 décembre 2012 à 12:25 - stcyr | Thumb up 2 Thumb down 1



Direct Cyclisme
Transferts Cyclisme
Application Velochrono
Actu Cyclisme

actu cyclisme  Bourreau : « On a l’avantage du nombre »
actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 11e étape
actu cyclisme  Un chrono qui change tout
actu cyclisme à ne pas louper  Colombie : Comment font-ils ?
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 2 septembre
actu cyclisme à ne pas louper  Qui est Miguel Angel Lopez ?
actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 10e étape
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Vidéo - Anacona, enfin Winner
actu cyclisme  Chavanel cartonne à Plouay !
actu cyclisme  Le VeLive du 31 août
actu cyclisme  La mission de Gallopin
actu cyclisme  GP de Plouay : La liste des partants
actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 9e étape
actu cyclisme  Vidéo - Bouhanni dans le vent


Agenda Cyclisme

  Tour de l'Avenir - 2.Ncup - 23 au 30 août
    www  start list passeport M. A. Lopez
    #P C. Flakemore - #1 K. Skjerping - #2 C. Ewan
    #3 D. McLay - #4 I. Davidenok - #5 D. Teuns
    #6 M. A. Lopez - #7 L. Vervaeke


  Tour d'Espagne - WT - 23 août au 14 septembre
    www parcours  start list
    #1 Movistar - #2 N. Bouhanni - #3 M. Matthews
    #4 J. Degenkolb - #5 J. Degenkolb - #6 A. Valverde
    #7 A. De Marchi - #8 N. Bouhanni - #9 W. Anacona


  Tour du Poitou-Charentes - 2.1 - 26 au 29 août
    www start list Sy. Chavanel
    #1 M. Cavendish - #2 M. Cavendish - #3 N. Ruffoni
    #4 Sy. Chavanel - #5 Je. Herrada


  Grand Prix de Plouay - WT - 31 août
    www start list Sy. Chavanel

  Tour d'Alberta - 2.1 - 2 au 7 septembre
    www

calendrier du mois


forum cyclisme

 Bourreau : « On a l’avantage du nombre » (1)
 Un chrono qui change tout (54)
 Colombie : Comment font-ils ? (9)
 Le parcours de la Vuelta 2014 (35)
 Vuelta : Le parcours de la 11e étape (10)