La semaine de Velochrono


La semaine de Velochrono

Par
Lundi 26 mars 2012 - 11:29







Nouvel épisode de la Semaine de Velochrono !

L’info passée à la trappe

C’est un peu passé inaperçu, mais la semaine écoulée a été l’occasion pour le Team NetApp de rassurer les organisateurs du Giro. L’équipe allemande, invitée sur la prochaine édition de la course rose (5-27 mai), a eu la bonne idée de briller sur une des principales courses par étapes italiennes, la Semaine Coppi & Bartali. D’abord vainqueur du contre-la-montre par équipes, le Team NetApp n’a ensuite plus lâché la tête du classement général. Premier porteur du paletot, l’Italien Cesare Benedetti l’a cédé les cols venus à son coéquipier polonais Bartosz Huzarski. Mais c’est finalement le Tchèque Jan Barta qui s’impose au classement final grâce à sa victoire sur la dernière étape, un chrono individuel. Et Huzarski est son premier dauphin au général. À un peu plus d’un mois du Tour d’Italie, c’est de bon augure pour l’équipe allemande, pas franchement à son aise jusqu’ici cette saison.

L’info qui n’est jamais venue

On ne connaît toujours pas l’identité des équipes qu’ASO invitera sur le prochain Tour de France. L’an dernier, à la même époque, cela faisait déjà deux mois que les quatre wild-cards avaient été attribuées. Cette fois, on ne connaît même pas la date de l’annonce, même si celle-ci est attendue dans les prochains jours. Pourquoi cette attente ? En début d’année, quatre formations semblaient pourtant se dégager comme favorites logiques : Europcar, Cofidis, Saur-Sojasun et Project 1t4i. Les menaces – réelles – d’arrêt de la structure Bretagne-Schuller ont-elles poussé les organisateurs de la grande boucle à temporiser ? Pas impossible, d’autant que les coureurs d’Emmanuel Hubert réalisent un bon début de saison. Vainqueur samedi de la première étape du Critérium international, Florian Vachon a peut-être marqué beaucoup de points en vue de juillet, une semaine après avoir déjà empoché la Classic Loire-Atlantique. Il y a encore du chemin jusqu’au Tour, mais qui sait…

Réflexion à froid

C’était une sorte de règle non-dite. Comme si les organisateurs se gendarmaient eux-même. On n’invite pas sur la même course une équipe et sa réserve, ça ne se fait pas. Mais depuis que Rusvelo a rejoint les rangs de la deuxième division et peut courir sur le World Tour, il a fallu serrer les boulons et le rappeler à tout le monde. La formation russe a des liens avérés avec Katusha, alors pas question de la convier à l’Amstel Gold Race. Idem sur toutes les autres courses d’échelon continental. La tuile. Ainsi Orbea ne pourra plus courir beaucoup de courses en Espagne, si Euskaltel-Euskadi les fait toutes. Et il y a plein d’autres exemples. Question : est-ce normal ? Réponse : oui. Mais il va falloir être très rigoureux sur cette réglementation. Par exemple, Bontrager-Livestrong ne devra pas faire le Tour de Californie en compagnie de RadioShack. Il ne faudrait pas faire place à la géométrie variable.

Dit (un peu trop) à chaud

« Ma chérie m’a dit : Première course pro, tu gagnes… Première course en Belgique, tu gagnes… Première course en France, tu gagnes… Première World Tour, alors ? » À la veille de Gand-Wevelgem, Arnaud Démare affichait sa confiance sur Twitter ! Enfin, surtout celle de ses proches. Tout ça pour une très décevante 143e place à l’arrivée… On taquine, bien sûr ! L’insolente réussite du champion du monde espoirs depuis le début de la saison n’a pas franchi la frontière du World Tour, et c’est presque rassurant ! Professionnel depuis seulement deux mois, le Picard a encore des choses à apprendre, de la caisse à prendre, et c’est plus que normal… On devrait le revoir aux avant-postes, voire lever les bras, dès cette semaine, sur les Trois jours de La Panne. Puis sur le World Tour à l’occasion de Paris-Roubaix, peut-être. Et sa première victoire sur le circuit mondial, il l’obtiendra peut-être au Giro, en mai. Ce qui serait déjà d’une précocité dingue.

Cadel Evans. Alors qu’il n’avait pas pesé une seconde sur Tirreno-Adriatico, le vainqueur du Tour de France a retrouvé sa régularité legendaire sur le Critérium international : victoires sur le chrono et au général final, les deux premières de BMC cette saison. Le taulier, c’est lui.

Tom Boonen. Le Belge n’en finit plus de donner des gages de son retour en forme. Vainqueur du GP E3 et de Gand-Wevelgem en trois jours, Tommeke est sans conteste le challenger n°1 de Cancellara pour le Tour des Flandres et Paris-Roubaix. Voire même le favori ?

Diego Ulissi. Dans l’ombre d’une semaine chargée, preuve de la baisse progressive du niveau de cette course, le jeune grimpeur italien a brillé sur la Semaine Coppi et Bartali. À son actif, deux étapes, dont une au sprint dans un petit comité, rappelant là sa belle pointe de vitesse souvent oubliée. Le Giro approche et la Lampre compte sur lui.

Peter Sagan. Pas de nouvelle victoire pour l’ogre slovaque, mais de belles promesses. Sur le GP E3, il était l’un des plus costauds dans les bergs, mais trop court au sprint. Deux jours plus tard, seul Tom Boonen a pu le battre à Gand-Wevelgem. Bientôt, ces classiques n’auront déjà plus de secrets pour lui.

Pierrick Fédrigo. Son bon début de saison ne demandait qu’à être confirmé par un succès. Celui-ci est venu, et il est d’envergure. Vainqueur ce dimanche au sommet de l’Ospedale, comme en 2010, le coureur de la FDJ-BigMat n’est battu que d’un cheveu par Evans au classement du Critérium international. Il est bien de retour.

Da Dalto : « Nibali a montré à quel point il est costaud »

Extrait : « Chaque course a son histoire. Au lendemain de Chieti, sur l’arrivée au sommet de Prati di Tivo, Nibali a mis à profit toute sa colère, toute sa frustration pour lâcher tout le monde la bouche ouverte, et laisser ses adversaires, comme on dit dans le jargon cycliste italien, « in mezzo la strada » (collé à la route). C’est ce jour là que l’on a compris que le classement général était peut-être encore jouable »

Catalogne : Simon gagne, Heulot savoure

Extrait : « Voilà : Jérôme n’est pas l’arbre qui cache la forêt. On veut le faire comprendre. Et puis ça soulage Jérôme, on ne peut pas tout mettre sur son dos ! On l’avait déjà prouvé avec Fabrice Jeandesboz, l’an dernier, sur le Tour de Burgos. »

Cancellara, l’impasse tactique ?

Extrait : « Les chiffres sont éloquents : si l’on excepte sa victoire en un contre un face à Steve Morabito sur les derniers Championnats de Suisse, Spartacus n’a plus gagné autrement qu’en solitaire depuis le Tour de Suisse 2008, alors qu’il tourne à cinq ou six victoires par saison, au bas mot… »

Canadiens du nord

Extrait : « Chez nous, on est très marqué par le hockey-sur-glace, qui est très populaire. On aime les sports pas forcément physiques, mais où il y a une bonne dose d’adrénaline ! Où il faut se bagarrer, bien se placer. Le cyclisme au Canada, c’est beaucoup de critériums, ce genre de choses… Donc on apprend rapidement à tenir la meilleure place possible dans le peloton. »

Gadret : « J’aime quand c’est dur »

Extrait : « Je n’ai rien coché du tout. Je verrai bien sur place, je pense déjà à retrouver la forme. Mais l’absence de victoire, oui, j’y pense. L’équipe marche pas mal, mais la victoire n’est pas au bout… On a le même problème tous les ans, on n’arrive jamais à accumuler les succès. J’espère que ça va se décanter bientôt, parce que plus vite on va gagner, plus vite on sera tranquille. »


Twitter Velochrono


  1. Concernant votre info sur les doublons d’équipes, biciciclismo en a dressé la liste la semaine dernière.

    http://www.biciciclismo.com/cas/site/noticias-ficha.asp?id=49194

    On s’aperçoit que Katusha n’est pas lié à Rusvelo mais à Itera et Radioshack pas à Bontrager mais à Leopard Trek

    En revanche Euskaltel est bien liée à Orbea alors que sur la startlist de la Clasica de Almeria les deux sont prévues…


  2. Lundi 26 mars 2012 à 16:22 - nicosix | Thumb up 0 Thumb down 0

  3. C’est compliqué l’hisoire de la réserve qui ne doit pas être alignée sur les mêmes épreuves mais en même temps ça empêcherait de voir ce genre de truc : https://twitter.com/#!/Biarnes72/status/164830878298673152/photo/1
    Maintenant quand une conti Pro redescend sur une classe 2 elle pique la place de sa réserve et comme elle court beaucoup de classes 1 la réserve a moins « d’espace » pour s’exprimer. D’où la question de l’opportunité d’avoir une réserve…ou pas.
    Pour info Europcar et VendéeU ont couru la roue Tourangelle 2012.
    D’ailleurs il y a un lien entre Lokosphinx et Rusvelo ? (à part qu’elles sont russes toutes les 2)


  4. Lundi 26 mars 2012 à 16:33 - lllludo | Thumb up 0 Thumb down 0

  5. Peut-être que la semaine prochaine, dans la rubrique « L’info qui n’est jamais venue », on aura le « sponsor fantôme » de 1t4i qui ne se montre toujours pas… Il serait bien temps.
    Sinon, la copine de notre Démare national a l’air plutôt marrante, quoiqu’elle met un petit peu la pression ^^ mais de toute façon, il a encore bien le temps, et il n’a (presque) plus rien à prouver.


  6. Lundi 26 mars 2012 à 16:55 - Daminou76 | Thumb up 4 Thumb down 0

  7. @Daminou76 : c’est prévu vendredi ou samedi le nouveau sponsor de 1t4i ! Première course sous leur nouveau nom : Tour des Flandres.


  8. Lundi 26 mars 2012 à 17:11 - Baptiste Bouthier | Thumb up 7 Thumb down 0

  9. c’est vrai que Bretagne-Schuller fait un bon début de saison mais a coté des 3 autres prétendants ils sont quand meme bien en dessous.
    Pour moi leur seule chance est une rétrogadation des Saxo.


  10. Lundi 26 mars 2012 à 18:18 - morabito | Thumb up 3 Thumb down 1

  11. Et changement de maillot alors?!


  12. Lundi 26 mars 2012 à 18:40 - ptit vélo | Thumb up 1 Thumb down 0

  13. si le sponsor de 1t4i est un secret assez bien gardé (Pierre&Vacances?) il y a un autre sujet (de polichinelle) assez hermétique: qui finance les équipes russes ?
    Après 15mn de recherche sur le net: Lokosphinx est géré par la fédération russe et sur Rusvelo on ne sait rien, à part qu’ils ont, comme Katusha, une boite postale en suisse, que leur nom laisse penser qu’ils dépendent aussi de la fédération russe et qu’ils ont l’air de super bien s’entendre ac Lokosphinx en course (cf roue tourangelle) et hors course (Lokosphinx remplace au pied levé rusvelo sur la route adélie).
    En tout cas le site de rusvelo est assez explicite : http://www.rusveloteam.com
    Transparence en russe c’est glasnost c’est ça ? ;-)


  14. Lundi 26 mars 2012 à 18:58 - lllludo | Thumb up 2 Thumb down 0

  15. Concernant le retard des invitations pour le Tour de France, je suppose qu’ASO attend de savoir si Saxo Bank est reléguée en continentale pro (suppression des points de Contador et problème d’éthique). On ne parle plus de cette possibilité et on s’étonne que l’UCI n’ait pas signifié à Saxo Bank avant le début de la saison que la rélégation serait automatique si la suspension de Contador était effective…
    S’il y a rélégation, à laquelle je ne crois guère, je verrai bien une invitation pour Type Team 1-Sanofi aventis afin de mettre en lumière la lutte contre le diabète qui se répend comme une épidémie dans le monde.
    Concernant les doubles sponsors, je m’inquiète pour l’année prochaine et l’équipe Auber dont le sponsor Big Mat ne peut plus apparaître.


  16. Mardi 27 mars 2012 à 13:29 - algir58 | Thumb up 0 Thumb down 0

  17. ALGIR58,il y a un article dans ouest france a ce sujet,bretagne remplacera SAXO si celle ci est retrogradée.


  18. Mardi 27 mars 2012 à 13:40 - eew | Thumb up 0 Thumb down 0

  19. @eew : En fait c’est un sport national de tordre la réalité chez vous ! Jamais Ouest France n’a écrit que Bretagne remplacerait Saxo en cas de rétrogradation. Tout cela a été dit au conditionnel. Je vous défie de me prouver le contraire.


  20. Mardi 27 mars 2012 à 14:29 - Baptiste Bouthier | Thumb up 1 Thumb down 0

  21.  » Comme toutes les équipes Continental Pro, ils ont évidemment leur chance. Après, dès cette année, c’est autre chose et on y réfléchit au quotidien. Forcément, le cas de la Saxo Bank (qui pourrait perdre sa licence Pro Tour en raison de la suspension de Contador, NDLR) joue dans ce cas, et on est très attentif à ce qui se passe. Mais on a toujours donné la priorité aux équipes nationales sur les courses qu’on organise car ça fait du lien entre les spectateurs et les équipes. Je ne sais pas si Bretagne Schuller y sera, mais il faut savoir que les trois quarts des invitations sur le Tour sont données à des équipes Françaises, que sur Paris – Tours, on prend toutes les formations françaises même si cela risque de décoter l’épreuve. Réponse dans les prochaines semaines. » CA veut dire quoi ca?Que SAXO sera invité?Au conditionnel,mais c est quand meme dit.Si vous aviez diffusez le lien,la realité n aurait pas été deformé comme vous dites(d ailleurs vous faites reference a quoi?),c est mon avis,ma deduction,apres chacun est libre d aller voir sur ouest france,ils pourront y apprendre pourquoi ils ralent chez bretagne.


  22. Mardi 27 mars 2012 à 16:54 - eew | Thumb up 0 Thumb down 0



Direct Cyclisme
Transferts Cyclisme
Application Velochrono
Actu Cyclisme

actu cyclisme  Fin discrète pour Cannondale
actu cyclisme à ne pas louper  Brändle est le nouveau recordman de l’heure
actu cyclisme  AG2R grimpe en flèche
actu cyclisme à ne pas louper  Belkin, si fragile
actu cyclisme  Le classement des invitations 2014
actu cyclisme  La routine selon BMC
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Les dégringolades de 2014
actu cyclisme  Les décollages de 2014
actu cyclisme  Démare, coureur français d’octobre
actu cyclisme  Une évolution, pas une révolution
actu cyclisme à ne pas louper  Un Tour à donner le vertige
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Van der Haar déroule à Valkenburg
actu cyclisme  CDM Cauberg : La liste des partants


Agenda Cyclisme

  Japan Cup - 1.HC - 19 octobre
    www N. Haas

  Chrono des nations - 1.1 - 19 octobre
    www Sy. Chavanel

  Valkenburg - CDM cyclo-cross - 19 octobre
    www start list L. Van der Haar

calendrier du mois


forum cyclisme

 AG2R grimpe en flèche (12)
 Brändle est le nouveau recordman de l’heure (15)
 Le classement des invitations 2014 (10)