Kern : « J’ai le beau rôle »


Kern : « J’ai le beau rôle »

Par
Mercredi 1 février 2012 - 19:39
Photo : Sport-phot.com / Nicolas Götz







Sa saison 2011 a été difficile à apprécier. Devait-il se réjouir, s’inquiéter ? Christophe Kern remportait une étape du Dauphiné en juin, puis il était sacré champion de France du chrono. Le Tour de France promettait d’être beau. Mais une blessure au genou a mis fin à sa saison. En 2012, le coureur d’Europcar entend reprendre sa marche en avant. Il va toutefois faire les choses dans l’ordre : d’abord guérir à 100 %, ensuite attendre patiemment son heure, l’été encore une fois dans le viseur. Conscient qu’avec l’exposition de Thomas Voeckler et Pierre Rolland, l’Alsacien a l’avantage de la discrétion. Interview Velochrono.

« Au stage, j’étais en retrait par rapport au groupe »

Christophe, interdiction de parler de votre genou, c’est quelque chose que vous souhaitez oublier ?

J’ai encore eu une alerte à Noël et j’ai du couper un peu… Mais, de toute façon, faut pas chercher midi à quatorze heures : il faut juste que ça tienne. Je dois retrouver la condition le plus vite possible. Je reprend à Majorque. Puis je ferai Laigueglia, Sardaigne, et selon la forme, on verra si je vais ou pas à Paris-Nice.

Vous ferez un bilan fin février ?

Peut-être pas si tard. Déjà en sortant de Majorque. Voir les sensations, comment ça tourne. J’ai vu au stage que j’étais en retrait par rapport au groupe. Je cours après la condition.

C’est mieux pour vous d’aller courir en Italie, en Espagne, non ? C’est plus votre profil.

Surtout, Majorque, ça permet de faire les courses que l’on veut. On sera à douze. Si un jour on est moins bien et on arrête, on peut repartir le lendemain. Dans une optique de préparation c’est mieux.

Et puis la météo de Majorque conviendra mieux à votre genou.

Le but c’est de faire rapidement deux courses par étapes pour rattrapper mon retard.

Oui mais il ne fera pas chaud non plus ! Le but c’est de faire rapidement deux courses par étapes pour rattrapper mon retard. Retrouver la puissance. Et si j’irai à Paris-Nice, ce sera en équipier. Donner un coup de main à ceux qui joueront le général et les étapes.

Si vous aviez été au top, Paris-Nice vous aurait plu, notamment avec ce chrono au Col d’Eze.

C’est sûr… Ca aurait été une course intéressante pour moi. Mais c’est compliqué. Avec cette longue coupure, c’est spécial. De toute façon, vu que je suis en Alsace, pour rouler l’hiver, c’est difficile. Déjà l’année dernière, Jean-René (Bernaudeau) m’a dit : en début de saison, je n’attend rien de toi. J’ai pu être tranquille. Tu cogites pas, comme ça. Tu ne te dis pas : faudrait que je fasse plus, etc. Pas besoin de rouler dans les mauvaises conditions. Tout cela est lié au climat, chez moi, ainsi qu’à ma blessure. C’est un tout.

« Si on peut être invité sur la Vuelta, ce serait bien »

Pourquoi ne pas aller rouler dans le sud, justement ?

La solution c’est de faire des stages, mais je suis pas fan. Je préfère profiter de la famille l’hiver. Quitte à être moins bien en début d’année. Le but, cette saison, c’est de revenir à mon niveau pour le Tour du Trentin et le Tour de Romandie. Essayer de faire de belles choses là-bas, de bons résultats. Après la Romandie, petite coupure, et ensuite ce sera un peu le même programme que l’année dernière : Bavière, Dauphiné, Championnats, Tour de France. La Bavière, c’est une belle course, une belle approche.

Et après le Tour ?

Si on peut être invité sur la Vuelta, ce serait bien. Le problème, c’est qu’au niveau des équipes françaises, AG2R et FDJ sont déjà sûres d’y être. Cofidis sera invitée aussi. Reste Saur-Sojasun et nous… Il n’y aura jamais cinq équipes françaises au départ ! Ca va être compliqué. Mais on attend la réponse avec impatience. J’aimerais vraiment bien qu’on y soit.

Europcar est la plus renommée des équipes de deuxième division, depuis les performances du dernier Tour de France. N’êtes-vous pas en train de sous-estimer votre attractivité ?

Quand on ne joue pas sa carte personnelle, on ne peut pas gagner !

Non, c’est vrai : on a toutes nos chances. Mais les invitations, il y a toujours des surprises. Aux organisateurs de faire leur choix. On est dans l’attente. On a malgré tout eu un super programme l’année dernière et ce sera encore le cas cette année. Je parlais de la Vuelta parce que la saison dernière, on a bien marché jusqu’au Tour, et après, on nous a moins vus. Faire la Vuelta ce serait un bel objectif. Pour un mec comme moi, spécialiste des courses par étapes, les épreuves en France ne sont pas dans le bon registre. Et puis Thomas (Voeckler) voudra préparer les Mondiaux.

La Romandie, c’est sûr que vous y serez ?

Pas sûr. Mais l’année dernière on y était. On espère y retourner. Même le Trentin, je ne sais pas encore si on est pris.

Jean-René Bernaudeau dit que son rêve serait de voir tous ses coureurs gagner dans l’année. L’effectif d’Europcar n’est-il pourtant pas un peu trop hétérogène ?

On a quand même pas mal de gars différents qui ont levé les bras l’an dernier. Une bonne moitié. Mais dans une équipe, il faut bien des leaders… Thomas Voeckler, il est tout le temps là. De février à octobre. Après, on est quelques uns derrière avec un statut à assumer sur quelques courses. Et il y aura des surprises et révélations, comme j’en ai été une en 2011. A côté de nous, il y a des équipiers. Ceux qui emmènent le sprinteur, etc. Quand on ne joue pas sa carte personnelle, on ne peut pas gagner !

« Il y a une grosse attente sur Pierrot »

Parlons du Tour de France. Thomas Voeckler est plus âgé que Pierre Rolland. Il serait logique, guidé par les perspectives d’avenir, que l’aîné se mette au service du plus jeune. Mais vous, où vous situez-vous par rapport à tout ça ? On parle moins de vous, alors que le Tour de France va profiter aux adeptes des chronos. Et ce n’est sans doute pas pour vous déranger.

Jean-René Bernaudeau l’a bien dit : au départ du Tour de France 2011, c’est moi qui était prévu pour viser le général. Vu ce qu’ils ont fait en mon absence, c’est sûr que Thomas et Pierre vont être très attendus.

Bien sûr, vous n’allez pas vous mettre à freiner en course, mais ce serait la bonne tactique que d’arriver au départ du Tour de France dans l’ombre de vos deux coéquipiers ?

C’est sûr. J’ai le beau rôle. Mais je ne me pose pas trop de questions par rapport à ça. C’est loin. Faut déjà que le genou tienne. A partir du moment où l’on signe quelques résultats avant le Tour de France, que la forme est là, qu’on est bien dans la tête, que l’on évite les chutes en début de course… (Il coupe) L’année dernière je marchais bien, Thomas on savait aussi qu’il marchait bien. Il fait dixième du Dauphiné juste derrière moi. Sur cette même course, Pierre est échappé tous les jours (sic). Tous les trois, on avait plus ou moins le même niveau. Ils ont réussi, ensuite, à être avec les tous meilleurs, répondre aux attaques, limite parfois être les plus forts. On l’a vu au Plateau de Beille avec Thomas. Ca donne de la motivation pour les années à venir. Mais on va voir… Chaque année est différente. Il y a une grosse attente sur Pierrot. On parle de nous trois, mais Pierrot c’est le plus jeune. C’est le maillot blanc. C’est lui qui incarne l’avenir. Il ne faut pas qu’il se mette trop de pression et c’est sûr que dans les années à venir, il va jouer le podium. Peut-être dès l’année prochaine, ou dans deux à trois ans.

Vous le conseillez pour le chrono ?

Non, non. On en parle un peu pour les positions, c’est tout. Il va le bosser, il va avoir un nouveau vélo.

Il est grimpeur mais il est grand, il a les moyens de progresser.

Il ne faudra pas me demander de résultats en début de saison.

Il a une carrure ! Et le chrono, il faut aussi se le mettre dans la tête. Il n’a pas été ridicule sur le dernier chrono du Tour. Il n’est pas si loin que ça. Les frères Schleck veulent gagner le Tour ? Et bien ils étaient derrière Pierrot à Grenoble ! Il y a de quoi faire. L’année dernière, on peut de toute façon dire que l’on a ouvert un nouveau créneau. Le général, on l’avait mis de côté ces dernières années. On y pense de plus en plus. On a des cartes à jouer. Déjà en 2011. C’est pour ça que j’étais déçu : je les voyais, tous les deux, dans les cols… J’aurais aimé être avec eux. On aurait peut-être pu gagner le classement par équipes du Tour. (Silence) Pour revenir à ce que vous disiez tout à l’heure, oui Pierrot il incarne l’avenir, mais Thomas, il est encore loin de régresser. On le voit de plus en plus : des gars de quasiment quarante ans arrivent à tenir.

Bon, on résume : vous reprenez à Majorque, vous faites le point, ensuite vous êtes équipier. Pour la Romandie, retour en force. Dauphiné, top 5…

(Rires) Non, en gros.. Oui… L’équipe n’aura pas trop à compter sur moi en début d’année. Il ne faudra pas me demander de résultats. C’est bien : je vais pouvoir revenir tranquillement. Il sera quand même important que je me montrer avant juin, mais effectivement, c’est à partir de début avril que je vais pointer à nouveau le bout de mon nez. Mai, juin, juillet, ce sera les gros mois.


Twitter Velochrono


  1. Il donne l’impression de ne pas avoir beaucoup confiance en lui :s
    Esperons que ça ne l’handicapera pas


  2. Mercredi 1 février 2012 à 21:59 - Léonard | Thumb up 4 Thumb down 5

  3. J’ai l’impression que ce qui l’ennuie le plus, c’est son genou. Dans l’incertitude de ce coté là, il ne veut peut-être pas paraitre trop présomptueux.
    Au Dauphiné libéré, il était très bien. Sur le tour, il aurait sans doute été l’égal de Voeckler et Roland.


  4. Mercredi 1 février 2012 à 23:39 - Louis Dupuy | Thumb up 7 Thumb down 1

  5. Ma como Kern? ma qui a fato?


  6. Jeudi 2 février 2012 à 0:30 - Kokorico | Thumb up 2 Thumb down 2

  7. Pas confiance en lui ? Pas présomptueux ? Vous rigolez ou quoi, il est à deux doigts de nous dire qu’il aurait fait un top 10 sur le Tour 2011 (puisqu’il dit qu’il était aussi fort que Voeckler et Rolland) et qu’il aurait fait gagner le classement par équipes à Europcar.

    Je n’ai absolument rien contre ce coureur mais je n’arrive pas à comprendre pourquoi on veut faire de lui un tout bon sur les courses par étapes, après qu’il ait fait UNE semaine de très haut niveau sur le Dauphiné 2011.
    Mais comme je vois que cette opinion est répandue depuis l’été dernier, j’ai épluché son palmarès (après tout je peux me tromper) et là…

    Christophe Kern a 31 ans, et avant juin 2011 comptait une victoire chez les pros, le Grand Prix Rudy Dhaenens 2003. Son meilleur résultat sur un grand tour est une 75ème place sur le Tour 2009. Malgré mes recherches je n’ai trouvé absolument aucun autre résultat marquant depuis qu’il est passé pro (surtout en montagne).

    Bref à la lecture de son palmarès (avant juin 2011) bien malins sont ceux qui auraient pu me dire que ce coureur était un coureur de courses par étapes. Par contre un rouleur honnête d’accord, comme le montrent sa médaille de bronze aux mondiaux de CLM junior 1999, son titre de champion de France du CLM espoir 2001, ses deux podiums aux championnat de France CLM élites en 2006 (3ème) et 2008 (2ème) et bien sûr son titre de 2011.

    Deux conclusions sont donc possibles : soit Kern est devenu un super coureur de courses par étapes en un claquement de doigts après avoir passé la trentaine. Soit Kern est un bon rouleur qui a réalisé une performance exceptionnelle sur le Dauphiné 2011 (un peu comme Vogondy l’année d’avant). Comme vous l’aurez sûrement compris j’opte pour la deuxième option.

    Tout ça pour dire que je ne crois pas qu’il soit bénéfique pour lui et pour son équipe d’en faire un leader sur des courses comme le Dauphiné ou le Tour de France. Surtout quand on possède en la personne de Rolland un coureur plus jeune et qui a déjà prouvé beaucoup plus (ben oui une 11ème place sur le Tour c’est déjà plus).
    Je pense que Kern devrait déjà tout mettre en oeuvre pour conserver son titre de champion de France du CLM ce qui serait une super performance. Et puis avant de s’attaquer directement à des courses World Tour comme leader, pourquoi ne pas essayer de remporter des « petites » courses par étapes avec un chrono (comme le circuit de la Sarthe, le Tour de Bavière dont il parle ou l’Etoile de Bessèges justement…), ce qu’il n’a encore jamais réussi à faire en 8 saisons pros.


  8. Jeudi 2 février 2012 à 1:05 - PinKou | Thumb up 22 Thumb down 4

  9. @pinkou

    demande a cunego qui était son plus grand rival chez les jeunes et tu auras un élément de réponse au lieu de remplir des pages.


  10. Jeudi 2 février 2012 à 15:09 - cipolini | Thumb up 2 Thumb down 9

  11. @Pinkou
    Ton analyse est pertinente, il n’a pas eu une carrière à la Voeckler ou Chavanel qui à eux deux comptent bon nombre de victoires. Il y a juste une chose que je n’accepte pas dans cette analyse, c’est que vous le faites passer pour un coureur à la limite de l’arrogance (cf. top 10 au TDF). Toutes les personnes qui le connaissent, connaissent son humilité et connaissent les soucis santé qu’il a connu ces derniers temps! Ce n’est pas lui qui avance qu’il voulait jouer le général, mais c’est J-R Bernaudeau qui l’affirme (cf. présentation du team). Donc avant de vouloir établir des déductions peut convaincantes, essayez de connaitre qui est ce personnage, et vous comprendrez que ce que vous affirmez est tout simplement idiot :
    « Pas confiance en lui ? Pas présomptueux ? Vous rigolez ou quoi, il est à deux doigts de nous dire qu’il aurait fait un top 10 sur le Tour 2011 (puisqu’il dit qu’il était aussi fort que Voeckler et Rolland) et qu’il aurait fait gagner le classement par équipes à Europcar. »


  12. Jeudi 2 février 2012 à 17:50 - VCNA | Thumb up 8 Thumb down 1

  13. Je trouve le commentaire de Pinkou très intéressant au contraire du tien cipolini ! Il y a une vrai recherche, c’est argument son fondé, je suis de son avis même si je supporte à fond cette équipe !


  14. Jeudi 2 février 2012 à 17:54 - Thibaut | Thumb up 5 Thumb down 3

  15. @ cipolini :

    J’adore quand tu me fournis toi même des arguments.
    S’il faut remonter jusqu’aux résultats juniors pour trouver la trace d’une performance notable dans le palmarès d’un coureur trentenaire, a priori c’est que ce n’est pas un cador non ?

    Bref je ne veux pas dénigrer tel ou tel coureur, mais juste que l’on garde un tout petit peu de mesure après qu’ils aient fait un bon résultat.
    Tu sais, ce n’est pas lui rendre service que de faire croire à Christophe Kern qu’il peut jouer un rôle de leader sur des grandes courses par étapes World Tour. Parce que qu’est ce qu’il se passera lorsqu’il n’aura pas répondu à ces attentes ? Tout le monde le descendra.
    Alors laissons le travailler tranquillement et viser des courses à sa portée plutôt que de lui faire miroiter un statut de leader, et peut être qu’il pourra à nouveau profiter un jour d’une opportunité sur une belle course comme sur le Dauphiné 2011.

    Plus généralement faire d’un coureur moyen ou même d’un bon coureur une superstar est le meilleur moyen de lui couper les ailes, surtout quand il s’agit d’un jeune (ce qui n’est pas le cas de Kern).
    On peut trouver des tonnes d’exemple : Di Gregorio, Rolland, Feillu ou Sicard que tout le monde a annoncés comme étant des futurs Virenque ou des potentiels vainqueurs du Tour. Résultat, quand ils ne marchent pas tout de suite on les met plus bas que terre.
    Et si certains parviennent à s’en remettre au bout d’un certain temps (comme Rolland -et encore il faut attendre qu’il confirme cette année) d’autres ne s’en remettent jamais (Di Gregorio par exemple).
    Aujourd’hui c’est Pinot, alors laissons le progresser et faire ses preuves sans lui mettre tout le poids du cyclisme français sur les épaules.

    PS : Désolé mais j’ai perdu le numéro de Damiano…


  16. Jeudi 2 février 2012 à 18:02 - PinKou | Thumb up 11 Thumb down 1

  17. @ pinkou

    OUi, enfin vogondy fait quand même 19ème du tour 2002… A une époque où les meilleurs étaient bien chargés! POur en revenir à Kern, on peut dire qu’avant ces deux dernières années il ne disputait pas des épreuves lui convenant.

    De plus, il faut regarder le changement entre arcalis 2009 où il a une visage joufflu, et n’est pas spécialement affuté, alors qu’au dauphiné de 2011 il a un physique parfait pour grimper correctement.

    Donc… Et puis en 2008, il a bataillé avec Moncoutié pour le maillot de meilleur grimpeur sur la vuelta…


  18. Jeudi 2 février 2012 à 18:03 - ptit vélo | Thumb up 3 Thumb down 0

  19. @ VCNA :
    D’accord je reconnais que j’ai peut être exagéré mais j’ai quand même la légère impression qu’il a un peu « pris le melon » depuis son Dauphiné. Et je pense d’ailleurs que Bernaudeau y est pour beaucoup là dedans puisqu’il lui fait croire qu’il peut être leader sur les plus grandes courses par étapes.
    Je précise que je ne me fonde pas uniquement sur cette interview parce qu’en effet là je le trouve encore raisonnable. Mais j’avais déjà remarqué cela depuis un petit moment après avoir lu d’autres propos que Christophe Kern a tenus, comme :

    « C’est certain que je serai davantage attendu (en 2012). A moi d’assumer mon nouveau statut. »
    > Donc apparemment il croit qu’il a acquis un statut de leader en étant performant 2 semaines en juin 2011. Ce qu’il confirme ensuite :
    « Mes objectifs personnels seront plutôt tournés vers les classiques ardennaises, le Tour de Romandie, le Dauphiné, les championnats de France et le Tour de France ».
    « Liège-Bastogne-Liège, ça correspond aussi à mes caractéristiques. »
    Rien que ça ?

    Alors ok j’ai peut être été un peu sévère dans mon premier commentaire mais je maintiens que je trouve un peu présomptueux de vouloir être leader sur ces courses vu son palmarès (et vu aussi qu’il y a au moins 2 coureurs superieurs à lui dans son équipe sur ces courses). C’est bien d’avoir de l’ambition mais il faut savoir rester réaliste aussi.

    @ ptit vélo :
    Sur la comparaison avec Vogondy, d’abord j’ai dit que la performance de Kern ressemblait « un peu » à celle de Vogondy, pas qu’elles étaient identiques. Je m’explique :
    Evidemment Vogondy n’était pas un inconnu en 2010 et il avait un palmarès autrement plus fourni que Kern (ce n’est pas faire injure à ce dernier que dire ça).
    Cependant, Vogondy restait sur plusieurs saisons décevantes et on ne l’attendait franchement pas à ce niveau sur ce Dauphiné, me trompe-je ? De plus, dans les deux cas ils deviennent champions de France du CLM en surfant sur leur super forme du mois de juin, mais ne confirment pas par la suite (ok Kern n’a pas été aidé par les blessures).
    Ce que je veux dire c’est que dans les deux cas ces coureurs ont réalisé une performance exceptionnelle par rappport à leur niveau général du moment, en profitant d’une très bonne forme et du fait que les « vrais » leaders ne soient pas à 100% à ce moment là de la saison.

    Tout cela étant dit, j’espère (pour Kern) me tromper, et je souhaite à Christophe de faire une excellente saison. Je serai là pour le féliciter s’il accomplit de nouvelles grosses performances.


  20. Jeudi 2 février 2012 à 19:01 - PinKou | Thumb up 7 Thumb down 3

  21. En tout cas son interview ne laisse pas penser qu’il va cartonner cette année


  22. Jeudi 2 février 2012 à 19:02 - Léonard | Thumb up 0 Thumb down 0

  23. Marrants à lire tous ces articles. Ils sont tous hypers motivés les gars et plein de confiance en eux…


  24. Jeudi 2 février 2012 à 19:46 - Léonard de Vinci | Thumb up 1 Thumb down 5

  25. pour se battre avec cunego il faut avoir un minimum de talent et ce ne pas le premier qui confirme pas voir tres tardivement. ca te choque? si aujourd’hui arnaud gerard revient aux avant poste ca va te choque? non il avait un talent mais il faut aussi la condition mais aussi l’environement et surtout la confiance en soit et des personne qui croient en vous et JRB a donne ca a christophe donc normal!


  26. Jeudi 2 février 2012 à 20:43 - cipolini | Thumb up 5 Thumb down 7

  27. @ Pinkou
    Nous sommes d’accord sur le fait que Bernaudeau sur-joue un peu le statut de Christophe, comme il est entrain de faire avec Pierre Rolland! Mais étant un proche de Christophe, je vous assures que ses pieds sont bien sur terre et qu’il ne prend pas le melon, voilà voilà!
    Allez Christophe, nous comptons sur toi en 2012!
    GOO KERNASSE
    Tes supporters de toujours !!


  28. Jeudi 2 février 2012 à 21:17 - VCNA | Thumb up 3 Thumb down 0

  29. Je crois que Kern a su perdre plusieurs kg à l’aube de sa saison 2011.
    Un bon rouleur qui s’affute peut tres bien arriver a grimper tres correctement.
    Voir Wiggins , Cancellara qui gagne un Tde Suisse ou plus loin et plus haut des gars comme Indurain ou Merckx qui étaient rouleurs hors pair avant tout.
    Bonne chance à Kern.


  30. Jeudi 2 février 2012 à 23:24 - JPC | Thumb up 2 Thumb down 0

  31. bizare tout le monde ce jettent sur kern mais quand il s’agit de wiggins qui en montagne dieu seul sait si il finisait a peine une minute devant les sprinteurs qui tout a coup finit 4eme du tour alors que christophe qui a des qualites de grimpeurs (andorre-arcalis)


  32. Vendredi 3 février 2012 à 7:26 - cipolini | Thumb up 6 Thumb down 7

  33. @ pinkou

    « Malgré mes recherches je n’ai trouvé absolument aucun autre résultat marquant depuis qu’il est passé pro (surtout en montagne). »
    Tu as mal recherché car en 2008 il fait 2e (derrière Moncoutié) au général de la montagne à la Vuelta. Et en 2009 après deux étapes dans les pyrénées il s’empare du maillot à poids.
    Pas mal pour un coureur catalogué rouleur…


  34. Vendredi 3 février 2012 à 13:35 - Michel57280 | Thumb up 2 Thumb down 2

  35. Non je l’avais bien vu. Mais si c’est le mieux que tu peux me trouver en 8 saisons pro, ça confirme ce que je pense. Surtout que tu as oublié de préciser que ces « maillots » brièvement portés ou même seulement approchés l’ont été grâce à des échappées de baroudeur et non en se classant parmi les meilleurs sur les derniers cols d’étapes. Donc je ne vois pas ce que cela prouve. Des tonnes de non grimpeurs ou grimpeurs moyens ont porté ces maillots. Et puis si on part par là Montaguti est un super grimpeur alors…


  36. Vendredi 3 février 2012 à 14:39 - PinKou | Thumb up 5 Thumb down 5

  37. non PinKou t’es gene pas vas y il est nul tu le sais ce bien mais ca l’empechera pas de pedale ni de ramene des victoires et des resultats a son equipe


  38. Vendredi 3 février 2012 à 17:05 - cipolini | Thumb up 2 Thumb down 3

  39. @ cipolini :

    Comme je l’ai dit plus haut c’est tout ce que je lui souhaite !
    Je n’ai rien pour ni contre ce coureur. Ne me reproche pas d’être objectif et d’avoir simplement une opinion qui est différente de la tienne (car aveuglée par les yeux de l’amour probablement).
    Sur ce, j’arrête là concernant Kern, on a chacun notre position et ça restera comme ça. Bonne saison à lui !


  40. Vendredi 3 février 2012 à 17:45 - PinKou | Thumb up 1 Thumb down 1

  41. Je suis tout à fait d’accord avec PinKou, on surestime bien trop Kern du fait de sa perf au mois de juin.

    De plus, c’est très mauvais pour le cyclisme française, car c’est un cercle vicieux : si on fait, ils (notamment les jeunes) risquent de se foirer ; le niveau du cyclisme français va donc baisser ; du coup, dès qu’un type va faire une perf, il sera vu comme un futur crack ; il aura alors des risques accru de se planter ; et ainsi de suite.

    Au contraire, avoir de vrais bons coureurs, c’est-à-dire qu’ils fassent des résultats, permet de moins mettre la pression aux jeunes. Exemples un peu « extrème », les jeunes chasseurs de classiques belges ont certainement moins de pression grâce à Gilbert, Boonen, Van Avermaet, etc… De même, des coureurs comme Contador (même si je pense qu’il est dopé, je reconnais qu’il a de très bons résultats), Sanchez, Valverde, Anton, etc… enlèvent de la pression aux grimpeurs espagnols.


  42. Vendredi 3 février 2012 à 19:16 - R7814 | Thumb up 0 Thumb down 2

  43. le risque vient plus de ceux qui ne croient pas en lui qui veulent cherche des pretexte genre la progression au dauphine contador en 2007 remporte le tour sortit de nul part scarponi finisait au dela de la 30eme place avant donc si vous n’aimez pas le coureur ca c’est clair mais laissez le faire ce qu’il a a faire


  44. Samedi 4 février 2012 à 4:01 - cipolini | Thumb up 0 Thumb down 6

  45. Ça ne sert à rien de débattre, ça ne changera strictement rien à ce que Christophe fera sur le vélo. Il est indifférent à toutes ces critiques, et puis faites une fois ce qu’il fait et seulement après on pourra débattre sur ses qualités !
    Merci de nous faire rêver Christophe, peut-être tu ne fais pas rêver tout le monde, mais nous si! On sera toujours derrière toi, pas seulement quand tu fais une grosse étape comme aux Gets! <3


  46. Samedi 4 février 2012 à 18:57 - VCNA | Thumb up 2 Thumb down 2

  47. bien dit!


  48. Dimanche 5 février 2012 à 4:47 - cipolini | Thumb up 0 Thumb down 2



Direct Cyclisme
Application Velochrono
Transferts Cyclisme
maillots Cyclisme 2014

Actu Cyclisme

actu cyclisme  Vidéo - Valverde dompte le Mur de Huy
actu cyclisme  Valverde comme une Flèche
actu cyclisme  Vidéo - Ferrand-Prévot franchit un mur
actu cyclisme  Flèche wallonne : Les favoris de la rédac
actu cyclisme  Flèche wallonne : La liste des partants
actu cyclisme à ne pas louper  Le parcours de la Flèche wallonne
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Tour du Trentin : La liste des partants
actu cyclisme à ne pas louper  Passeport pour… le Trentin
actu cyclisme  Vidéo - Gilbert remporte sa 3e Amstel Gold Race
actu cyclisme  Le Cauberg, c’est chez Gilbert !
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 20 avril
actu cyclisme  Amstel Gold Race : Les favoris de la rédac
actu cyclisme à ne pas louper  Hivert : « Je ne m’affole pas »
actu cyclisme à ne pas louper  Le parcours de l’Amstel Gold Race


Agenda Cyclisme

  Tour du Trentin - 2.HC - 22 au 25 avril
    www start list passeport
    #1 BMC - #2 E. Zardini


  Flèche wallonne - WT - 23 avril
    www start list parcours A. Valverde

  Liège-Bastogne-Liège - WT - 27 avril
    www

  La Roue tourangelle - 1.1 - 27 avril
    www

  Tour de Turquie - 2.HC - 27 avril au 4 mai
    www

calendrier du mois





forum cyclisme

 Valverde comme une Flèche (105)