Bodrogi, un contrat ou la retraite


Bodrogi, un contrat ou la retraite

Par
Vendredi 5 octobre 2012 - 15:00
Photo : Sport-phot.com / Nicolas Götz







Alors qu’il avait réalisé une grande performance sur Paris-Tours la saison dernière, en prenant la cinquième place, Laszlo Bodrogi ne semble pas en mesure de reproduire pareille performance ce dimanche. « Moins motivé que l’année dernière », il est « préoccupé » par son avenir professionnel depuis que Sanofi a décidé de quitter Type 1, obligeant la formation américaine à retourner en troisième division. Le Franco-Hongrois s’exprime auprès de Velochrono à quelques heures de la classique des feuilles mortes, conscient que ses trois dernières courses de la saison pourraient être celles de ses derniers tours de roues dans le peloton.

« Ce sont souvent les mêmes arguments : trop âgé… »

J’ai bientôt 36 ans mais je me sens capable de faire encore deux ou trois saisons.

Début 2011, Laszlo Bodrogi enfile ses premiers maillots de l’équipe Type 1 – Sanofi, fraichement promue en Continental Pro. Il en est l’une des recrues phares, en provenance de Katusha, où il a vécu de mauvaises expériences, et a l’esprit revanchard. L’ambition l’habite : « L’objectif de l’équipe est clair : monter en World Tour. Et pour ça, il faut des coureurs d’expérience, dont je fais partie. A plus court terme, ils attendent de moi des bons résultats, des victoires, et, le plus possible, montrer le maillot. » En deux saisons, aucune victoire, mais une présence aux avant-postes de tous les instants. Le rouleur est devenu baroudeur et ne compte pas ses efforts. Jusqu’à un coup d’arrêt indépendant de sa volonté : il y a quelques semaines, il apprend une mauvaise nouvelle. « J’ai reçu un mot de la part de mon employeur, m’informant que je serai contractuellement libre le 31 décembre. Jusqu’à présent, je n’ai reçu que des réponses négatives d’équipes pouvant m’accueillir. Ce sont souvent les mêmes arguments : trop âgé… »

À son arrivée dans l’équipe américaine, il disait à Velochrono comment il voyait l’avenir. Il se donnait trois ans pour retrouver son meilleur niveau. « J’espère passer une quinzaine d’années chez les pros (il entamait sa treizième saison, ndlr), lâchait-il. Si je ne trouve pas de contrat, je ne vais pas m’entêter non plus. Mais pour l’instant je reste motivé, je peux encore obtenir de bons résultats. » L’impasse, la voilà. Laszlo Bodrogi est-il prêt à soulever des montagnes pour que sa carrière continue ? D’un ton désabusé, l’ancien coureur du Crédit Agricole dit qu’il veut « continuer à courir », et jure qu’il ne compte pas baisser les bras malgré ce qui lui arrive. Il espère profiter de ses dernières courses de la saison pour convaincre un manager de lui faire confiance. Paris-Tours, dimanche, fait figure d’opportunité et c’est pour lui un terrain connu : l’an dernier, il avait pris la cinquième place. « J’ai bientôt 36 ans mais je me sens capable de faire encore deux ou trois saisons, explique-t-il. J’ai la motivation, je suis souvent à l’attaque, j’ai l’expérience pour aider un coéquipier et je fais des résultats comme au Tour de Poitou-Charentes où je monte sur le podium. Je me sens toujours capable de faire des résultats ou de gagner certaines courses. »

« Ma priorité est d’être coureur l’an prochain »

Je ne me suis pas encore fixé de date butoir mais si aucune offre ne me parvient, il me faudra bien arrêter malgré moi ma carrière.

Une conviction qui pour le moment n’a pas encore trouvé écho auprès des responsables d’équipes, alors qu’il ne reste que trois courses à son programme : Paris-Tours, donc, puis le Tour de Vendée et le Chrono des Herbiers, sur lequel il a ses habitudes (vainqueur en 2007). Spécialiste de l’effort solitaire, son profil pourtant peu commun en France ne séduit pas. « Je n’ai pas la même vision des choses que certains directeurs sportifs, continue-t-il, sentant que le risque existe plus que jamais. Je ne me suis pas encore fixé de date butoir mais si aucune offre ne me parvient, il me faudra bien arrêter malgré moi ma carrière et penser à une reconversion dans le monde du vélo, ou ailleurs. » Le natif de Budapest, naturalisé Français en 2008, irrité par le manque d’organisation de sa Fédération hongroise, prend actuellement en parallèle de la compétition des cours afin d’obtenir son brevet d’État. Une nouvelle carrière en vue mais qui ne reçoit pas ses faveurs à l’heure actuelle : « Ma priorité est d’être coureur l’an prochain. Ce n’est que si ce n’est pas possible que je postulerai à un rôle dans l’encadrement d’une équipe. »

Mais probablement pas au sein du Team Type 1, qui n’évoluera que très peu sur le vieux continent en 2013, suite au départ du sponsor Sanofi qui engendre une grande restructuration de l’équipe américaine. Une fin de parcours qui laisse un goût amer à Laszlo Bodrogi après une seconde saison compliquée, loin de ses espérances. « Nous avions réalisé une belle saison 2011 mais nous avons certainement voulu grandir trop vite », estime-t-il. Quand Phil Southerland a fait passer son équipe de la troisième à la deuxième division, il parlait déjà de sa volonté d’accéder à la première. La perte de l’apporteur principal a changé tous les plans. Bodrogi pense qu’il y a également eu des erreurs de management : « Il y avait eu un gros recrutement de fait, mais le programme de courses à l’année n’était pas idéal. Le choix des coureurs n’était pas forcément adapté à l’épreuve : des grimpeurs sélectionnés pour des courses plates, ou l’inverse, ou alors des coureurs vraiment motivés pas au départ. » Alors que l’aventure avec Type 1 – Sanofi prendra fin dans les prochaines semaines sur cette déception, Laszlo Bodrogi sait désormais que l’issue de sa carrière ne lui appartient plus totalement. Il est comme ces nombreux coureurs pour lesquels les tous derniers tours de roue seront voués à se faire remarquer, course contre-la-montre dans laquelle s’engage ce spécialiste de l’exercice avec une certaine fatalité.


Twitter Velochrono


  1. Ce serait dommage de voir Bodrogi stoppé faute de contrat. Que l’équipe Andorre qui se monte le recrute comme capitaine de route ou bien que Roubaix le recrute ou encore Sojasun.


  2. Vendredi 5 octobre 2012 à 18:00 - Zdrnekstylebar | Thumb up 24 Thumb down 1

  3. Un coureur capable de « performer » sur certaines courses avec chrono, d’aider un leader et de se montrer à l’avant merite une place dans une équipe Conti Pro au minimum.

    Cette saison en CLM c’est 4ème des France, 7ème en Autriche devant Castroviejo ou Fuglsang, 3ème en Poitou Charentes devant Costa, Kyrienka ou Peraud.

    La FDJ qui pourrait perdra Rollin et Rasch lui conviendrait bien à mon sens…


  4. Vendredi 5 octobre 2012 à 18:20 - Ben76 | Thumb up 21 Thumb down 1

  5. Je ne veux pas être méchant mais ça fait un petit moment que Bodrogi n’est plus au top niveau. On dirait qu’il se voile un peu la face, il dit qu’il se sent encore capable de gagner des courses mais il n’a rien gagné ces 4 dernières saisons (et même 5 si on ne compte pas le championnat de Hongrie CLM en 2008). Et ce ne sont pas les 3 accessits que cite Ben76 qui vont convaincre un manager de Conti pro de l’engager à 36 ans.

    Alors si c’est uniquement pour jouer au « capitaine de route » dans une équipe de troisième zone (non mais franchement qu’est-ce qu’il irait faire chez Andorre ?), autant qu’il passe ses diplômes et qu’il fasse directement profiter de son expérience dans l’encadrement d’une équipe non ?
    Il serait sûrement plus utile dans ce rôle aujourd’hui, surtout qu’il m’a l’air d’être un gars intelligent. Après il faut trouver une place quelque part (mais il a le même problème en tant que coureur).


  6. Vendredi 5 octobre 2012 à 19:25 - PinKou | Thumb up 16 Thumb down 9

  7. Il n’a pas gagné depuis des années oui…mais comme 70% des equipiers dans les topTeam et ces places d’honneur sans être extraordinaires conviendraient à bon nombre de coureurs. Au CQ Ranking il totalise 250pts…je ne ferais pas la liste des coureurs qu’ils devancent mais il y a bon nombre de coureurs reconnus. A titre d’exemple dans son equipe actuelle seul 2 coureurs en totalisent plus…Serebryakov (dont la moitié sur le Tour de Chine) et Colli.


  8. Vendredi 5 octobre 2012 à 23:26 - Ben76 | Thumb up 6 Thumb down 1

  9. Moi je pense que Laszlo Bodrogi est un très bon coureur, courageux souvent aux avant postes, très bon rouleur et surtout quelqu’un de très discret…. Il faudrait qu’il soit recruté par une équipe pour 2013 car il a une très bonne et belle expérience. Je pense que ce n’est pas l’age qui compte mes sa motivation . En espérant que Bodrogi trouve une équipe pour 2013…… Croisons les doigts pour lui…..


  10. Vendredi 5 octobre 2012 à 23:57 - Tinsophbenchar | Thumb up 6 Thumb down 1

  11. @ Ben76 : Effectivement tu as raison concernant le CQ ranking mais alors pour le coup je ne me l’explique pas. Pourtant j’ai l’habitude de prendre ce classement comme référence mais franchement comment Bodrogi (aucune victoire, 5 Top 10 au total dans la saison) peut-il être mieux classé que Kocjan qui compte 9 Top 10 dont 2 victoires en HC ?
    Même chose pour El Farès d’ailleurs (10 Top 10 dont 4 podium alors que Bodrogi n’en a qu’un). Là faut m’expliquer.


  12. Samedi 6 octobre 2012 à 0:34 - PinKou | Thumb up 2 Thumb down 2

  13. les sojas feraient bien de le recruter!


  14. Samedi 6 octobre 2012 à 0:52 - eew | Thumb up 2 Thumb down 4

  15. Le souci de beaucoup « d’équipiers » tu ne prends pas de points, tu ne « comptes » aux yeux des équipes, car tu ne vaux rien sur le plan « comptable » pourquoi ne pas essayer de mettre en place un système de points pour les équipiers?
    Ex: sur le Tour de France Christian Knees mérite des points, idem pour certains Saxo sur la Vuelta, pour ceux qui enmènent les sprints (Delage par exemple ou Soupe à la FDJ…) le souci c’est que tout ces équipiers ne comptent pas dans le système actuel, et pourtant !

    Bodrogi n’a rien remporté depuis 5 ans, et alors? pour comparaison Fred Guesdon depuis 2006 et son Paris-Tour a remporté une étape de la Tropicale Amissa Bongo en 2007 et le Tro Bro Leon en 2008… pour éviter les polémiques je ne compare pas « directement » Guesdon à Bodrogi, mais prenez bon nombre d’équipiers modèles, leur palmarès et regardez s’ils « servent » à leur équipe dans l’année…

    ex les poissons-pilotes… ou les « capitaines de route » comme on aime en citer dans le peloton français…et dans le dernier Velo Magazine, pour ne pas le citer, il y a d’ailleurs une très bonne itw de Casar qui avoue rester pro et chez FDJ, car il a envie d’aider les jeunes, de jouer le capitaine de route, etc. et pourtant personne ne dis qu’il est trop vieux, ou que ca ne sers à rien, donc

    Bodrogi pourrait être utile dans une équipe (si possible française) pour amener de l’expérience, mais aussi tirer de longs bouts droits en cas de besoin ^^


  16. Samedi 6 octobre 2012 à 0:56 - Sergeï | Thumb up 3 Thumb down 1

  17. Pinkou : c’est très simple, le classement pris est biaisé de fait; en effet, il compte non pas la saison en cours, mais une année complète, ce qui fait que dès qu’on aura passé Paris-Tours et le Chrono des Nations où Bodrogi avait perfé la saison d’avant, il va perdre les points de ces résultats, ainsi il va perdre environ 80 points sur ses 250 ce qui n’est pas rien (sauf si il refait la même que l’an dernier, mais j’en doute).
    Comme quoi, il faut bien analyser les chiffres car on peut leur faire dire ce qu’on veut : Bodrogi a fait une bonne fin de saison l’année dernière mais c’était l’année dernière…

    Sinon, je suis d’accord avec le fait qu’il puisse servir de bon chef d’équipe pour encadrer les jeunes, voire servir d’équipier modèle, mais ses résultats individuels sont derrière lui…


  18. Samedi 6 octobre 2012 à 11:31 - Beobachter | Thumb up 4 Thumb down 1

  19. C est pas compliqué ce classement ne vaut rien. Quand tu vois Contador 14 eme ou valverde 4 au classement, Degendt au dela de la 60 eme, Albasini au meme niveau que marcato ben t as compris a quoi il sert. Le bareme n est pas valable.


  20. Samedi 6 octobre 2012 à 12:29 - eew | Thumb up 1 Thumb down 4

  21. Le CQ ranking fonctionne comme le classement ATP au tennis ou l’ancien classement FICP. Il prend en compte les points sur une année glissante (et pas calendaire)
    Laszlo pourrait éventuellement trouver une place dans une ProTour après le 1er novembre quand la commission des licences aura rendu son verdict. Par son habitude des grandes courses, c’est dans ce genre d’équipe que son expérience pourrait être vraiment bénéfique.
    En plus dans ses jeunes années il passait bien les pavés.


  22. Samedi 6 octobre 2012 à 12:53 - lllludo | Thumb up 1 Thumb down 1

  23. @ Beobachter : Ah voilà qui explique ces bizarreries, merci. ;)


  24. Samedi 6 octobre 2012 à 13:12 - PinKou | Thumb up 3 Thumb down 1

  25. Mais de rien ;)


  26. Samedi 6 octobre 2012 à 14:10 - Beobachter | Thumb up 1 Thumb down 1

  27. Beaucoup de choses sont dites Mais le vélo est un sport bien dur. Je pense que Laszlo Bodrogi a une grande expérience Et quand certaines lui répondent « trop vieux » ça me fait bien rire, les jeunes oui il en faut mais d’avoir dans un équipe un « vieux » comme on lui dit, je pense que se serait bénéfique pour l’équipe. C’est vrai que ces derniers temps il a eut des places d’honneur mais pas de victoires, mais en regardant à la télé il est quand même toujours au avant poste !!! Si certaines équipes préfèrent recruter des mecs qui ont pour beaucoup eut des problèmes niveau dopage et en faire des prouesses quand bien leur semble, car Bodrogi n’a jamais eut de problèmes de dopage !!!! Alors si certains DS lisent ce message, qu’il lui trouve une place au sein de leurs équipent Je pense qu’il faut lui laisser sa chance a ce bon et grand coureur !!!! Espérant le voir dans le peloton en 2013 !!!


  28. Samedi 6 octobre 2012 à 19:29 - Tinsophbenchar | Thumb up 7 Thumb down 0

  29. @Ben76

    Il a 171 points cette année sur CQ. Facile de comprendre ce classement, il suffit de regarder les résultats de chacun. Ce site est quand bien plus pro que celui de l’UCI et c’est très simple de se faire une idée de l’entière carrière pro d’un coureur en trois cliques.


  30. Mardi 9 octobre 2012 à 12:36 - Léonard de Vinci | Thumb up 0 Thumb down 2



Direct Cyclisme
question tour de france
Application Velochrono
Actu Cyclisme

actu cyclisme à ne pas louper  Gautier : « Les Mondiaux en tête »
actu cyclisme  Peraud, coureur français de juillet
actu cyclisme à ne pas louper  Brice Feillu : « Satisfait de mon Tour »
actu cyclisme  Là-haut pour y rester
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  L’inventeur
actu cyclisme  Vidéo - Kittel boucle la grande boucle
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 27 juillet
actu cyclisme à ne pas louper  Tour : Le parcours de la 21e étape
actu cyclisme  Vidéo - À deux, c’est tellement mieux !
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 26 juillet
actu cyclisme  Tour de Wallonie : La liste des partants
actu cyclisme  Il n’y aura qu’un seul déçu
actu cyclisme à ne pas louper  Tour : Le parcours de la 20e étape
actu cyclisme  Vidéo - Navardauskas sauve la mise


Agenda Cyclisme

  Tour de France - WT - 5 au 27 juillet
    www start list parcours favoris vidéos V. Nibali
    #1 M. Kittel - #2 V. Nibali - #3 M. Kittel
    #4 M. Kittel - #5 L. Boom - #6 A. Greipel
    #7 M. Trentin - #8 B. Kadri - #9 T. Martin
    #10 V. Nibali - #11 T. Gallopin - #12 A. Kristoff
    #13 V. Nibali - #14 R. Majka - #15 A. Kristoff
    #16 M. Rogers - #17 R. Majka - #18 V. Nibali
    #19 R. Navardauskas - #20 T. Martin - #21 M. Kittel


  Tour de Wallonie - 2.HC - 26 au 30 juillet
    www start list G. Meersman
    #1 J. Debusschere - #2 G. Nizzolo - #3 J. J. Lobato
    #4 T. Van Asbroeck - #5 G. Meersman


  Tour du Portugal - 2.1 - 30 juillet au 10 août
    www
    #P V. De la Parte


  Circuit de Getxo - 1.1 - 31 juillet
    www

  Clasica San Sebastian - WT - 2 août
    www

  Polynormande - 1.1 - 3 août
    www

  Tour de Pologne - WT - 3 au 9 août
    www

calendrier du mois


forum cyclisme

 Gautier : « Les Mondiaux en tête » (5)
 Là-haut pour y rester (46)
 Brice Feillu : « Satisfait de mon Tour » (14)
 Peraud, coureur français de juillet (12)