A. Gallopin : « Andy est encore jeune »


A. Gallopin : « Andy est encore jeune »

Par
Lundi 30 janvier 2012 - 10:00
Photo : smthcriminal29







Ullrich, Casero, Basso, Contador, Armstrong, Andy et Frank Schleck, Klöden et maintenant Cancellara : on peut dire qu’Alain Gallopin est plutôt verni depuis qu’il a embrassé la carrière de directeur sportif. Mais, de son propre aveu, jamais il n’a fait partie d’une formation aussi impressionnante que celle née du développement de la structure Leopard-Trek renforcée par Radioshack Nissan, en septembre dernier. De retour de Calpe, avant de s’envoler pour Majorque, puis Oman où il dirigera, avec Dirk Demol, l’équipe RadioShack Nissan Trek, le « responsable du programme des coureurs » de la formation luxembourgeoise revient pour Velochrono sur l’actualité de sa nouvelle équipe. Et insiste notamment sur l’importance de Johan Bruyneel.

Alain, le deuxième stage de l’équipe RadioShack Nissan Trek s’est terminé il y a quelques jours à Calpe, quel est le niveau de forme de vos leaders ?

Il est déjà bon. Ca monte gentiment. Andreas Klöden a été un peu retardé par un problème musculaire mais ça va. Les Schleck sont dans les temps.

Paris-Nice sera le premier grand rendez-vous de la saison, qu’en attendez-vous ?

Un bon résultat. Gagner sera l’objectif. On aura quatre leaders : les deux Schleck, Klöden et Monfort. Frank et Klöden seront certainement les deux leaders désignés. Mais Andy et Monfort peuvent profiter d’une situation de course. Monfort est déjà bien prêt. Ils pourront s’appuyer, même si la sélection n’est pas encore faite, sur des coureurs comme Jens Voigt, Jan Bakelants, Linus Gerdemann, Tony Gallopin, Joost Posthuma ou encore Laurent Didier.

Horner sera donc sur Tirreno-Adriatico ?

Oui, il fera Tirreno avec l’équipe de classiques. Le parcours lui convient. Il y jouera le classement général.

Quel va être le programme de course de votre neveu Tony Gallopin ?

Tony ne fera pas le Tour car on a déjà une grosse équipe.

Il devrait faire Paris-Nice. Ensuite, il est prévu sur les Flandriennes. Il nous a dit que ce serait un grand plaisir pour lui de travailler pour Cancellara. Il apprendra beaucoup à ses côtés. Durant les deux années qui viennent, l’objectif c’est justement qu’il apprenne à travailler aux côtés de grands leaders. Après cela, il soufflera un peu. Il reprendra probablement sur le Tour de Bavière, puis certainement le Dauphiné et les championnats de France. Il ne fera pas le Tour car on a déjà une grosse équipe. Il aimerait faire les Jeux mais ce sera dur. Il n’y a que quatre places et cela passe par le Tour. Par contre, le parcours des mondiaux à Valkenburg peut lui convenir.

« Quand on fait deuxième, il faut essayer de changer quelque chose »

Vous avez retrouvé Andy Schleck cinq ans après votre départ de CSC. A quel changement doit-on s’attendre dans le cadre de sa préparation au Tour de France ?

Johan (Bruyneel) aimerait qu’Andy fasse le Dauphiné plutôt que le Tour de Suisse habituel. Il a quasiment tout le temps fait ça avec Armstrong, hormis en 2001. Quand on fait deuxième, il faut essayer de changer quelque chose. L’an dernier, ceux qui ont fait le Dauphiné ont été avantagés, avec le chrono qui était identique. Sur le Tour, la différence était importante entre ceux qui connaissaient ce tracé de Grenoble et ceux qui ne le connaissaient pas. Ce n’était pas comme en 2003 où Ullrich tombe lors du dernier chrono. En 2011, Andy a vraiment perdu le Tour ici. Il y a encore pas mal de choses à peaufiner. On va avancer tout doucement. Mais il y aura certains changements.

Concernant les Ardennaises par exemple ?

Ils courront les ardennaises. C’est un objectif pour eux. Mais ils ne les aborderont certainement pas à 100 % comme ils en ont l’habitude. Johan décidera de cela avec eux.

Pensez-vous que Johan Bruyneel arrive à imposer à Andy une préparation aussi minutieuse qu’il le faisait du temps d’Armstrong ?

Bien sûr que oui. Johan a toujours réussi à imposer sa façon de travailler. Vu le parcours du Tour 2012, on n’aura pas le choix.

Vous avez eu sous vos ordres des coureurs comme Ullrich, Basso, Armstrong, Contador… Comment qualifieriez-vous Andy Schleck par rapport à ces champions là ?

Andy est en train d’organiser sa vie, de se stabiliser.

C’est un grand champion. On ne fait pas trois fois deuxième du Tour par hasard. Il a mûri depuis que je l’ai quitté chez CSC. En 2010, il a laissé passer le Tour avec un peu de malchance. C’est cette année-là qu’on l’a vu le plus fort. Il aurait dû le gagner. Il est en train d’organiser sa vie, de se stabiliser. Il est encore jeune. Il a du temps devant lui. Mais ce n’est pas une excuse. Plus t’es jeune et plus tu peux te permettre des écarts. Ce n’est pas le cas lorsqu’on vieilli. Regardez des gars comme Evans, Klöden, Leipheimer, Voigt ou Horner. Ils ont une vie bien organisée, sont sérieux et ne font aucune faute.

« Contador, c’est pas un triste non plus »

Justement, il y a quelques semaines, Bjarne Riis a tenu des propos peu amènes envers lui, en déclarant qu’il « manque de sérieux pour gagner le Tour ». Qu’en pensez-vous ?

Les déclarations de Bjarne Riis n’engagent que lui. Je ne dirais pas qu’il n’est pas assez sérieux. Il est plus jeune. Mais vous savez, Alberto Contador c’est pas un triste non plus. C’est un type rieur qui aime bien faire la fête aussi. La seule chose, c’est que la vie d’Alberto est plus organisée. Si Andy n’avait pas été sérieux, il n’aurait jamais fait trois fois deuxième du Tour. On fait souvent ce reproche aux coureurs talentueux et Andy l’est énormément. Au niveau récupération et moteur, il est pour moi le plus fort de tous. Plus il avance dans un grand Tour, plus il est fort. Il est très robuste comme l’était Laurent Fignon. Contador est un pur-sang. Si Alberto fait beaucoup d’attaques, il va s’épuiser plus rapidement qu’Andy.

En novembre, Frank Schleck confiait à notre site que ni lui ni son frère ne ferait le Giro. Johan Bruyneel semble plus nuancé sur la question. Quel est votre sentiment ?

C’est difficile d’enchaîner les deux. On a eu l’exemple de Contador l’an dernier. En 2010, Evans et Vinokourov avaient également eu du mal à faire les deux. Johan est un homme du Tour et c’est tout pour le Tour. Il faut aussi dire que c’est le Tour qui intéresse les sponsors. L’an dernier, avec Radio Shack, nous avions trois objectifs : le Tour de Californie en numéro un, le Tour de France en numéro deux et enfin le Tour du Colorado en numéro trois. On était loin du Giro…

Klöden ou les Schleck seront-ils sur ce fameux Tour de Californie ?

Non, je ne crois pas. Ils ont des objectifs différents. On a Chris Horner qui fera tout pour être en forme là-bas. Cela doit aussi être un objectif pour Tiago Machado qui est un bon chronoman et qui est très fort dans les arrivées en côte. Il peut gagner cette course.

La stratégie de votre équipe sur le Tour de France fait déjà beaucoup parler. Bruyneel parle de « force collective mais dit aussi qu’Andy Schleck est le leader naturel. Allez-vous sacrifier Frank et Klöden au profit d’Andy ?

Si Horner fait le ménage avant, on n’aura pas à trancher.

On verra. Mais je pense, oui, qu’il faudra tout sacrifier pour un coureur. Il y aura des décisions à prendre à un moment ou à un autre. Si Horner fait le ménage avant, on n’aura pas à trancher. Car quand il roule dans un col et qu’il s’écarte, il n’y en a plus beaucoup dans la roue. C’est ce qui a manqué l’an dernier aux Schleck. Après, beaucoup de choses peuvent arriver. Mais si une chose est sûre, c’est qu’on sera obligé de prendre la course en main.

Est-il possible d’imposer à Frank le rôle que Roberto Heras tenait auprès d’Armstrong ?

On n’a pas à imposer quoi que ce soit. Les choses se feront naturellement. Andy est aussi capable de se sacrifier pour Frank. C’est la course qui décidera. Et puis, si on a un plan, on va le garder pour nous. Johan a prouvé qu’il savait gagner le Tour.

« Depuis quatre ans que je travaille avec Johan, on n’a jamais le moindre désaccord »

Avez-vous déjà fait une sélection pour le Tour d’Italie et le Tour de France ?

Pour le Tour nous avons coché une quinzaine de noms : les Schleck, Klöden, Horner, Cancellara, Voigt, Monfort, Zubeldia, Rast, Posthuma, Popovych, Fuglsang, Irizar et Gerdemann. Mais cela peut évoluer car le Tour est dans plus de cinq mois. Pour le Giro, on pourra compter sur Fuglsang, Zaugg, Rohregger, Bennati, Sergent ou encore sur un gars comme Roulston dans l’optique du chrono par équipe. Mais encore une fois, rien n’est définitivement acté, si ce n’est le fait que Fuglsang sera notre leader.

Justement, Fuglsang peut-il remporter le Giro ?

Il est capable de tout. C’est un bon rouleur, il a une bonne science de la course, sait rouler dans le vent et il grimpe bien. Il a tous les ingrédients. On lui a fait, avec Johan, un beau programme. Un top 5 serait déjà bien.

Vous citez régulièrement Bruyneel. Peut-on parler d’une osmose entre vous deux ?

Depuis quatre ans que je travaille avec Johan, on n’a jamais le moindre désaccord. C’est le meilleur manager avec lequel j’ai travaillé. Tactiquement, il est plus fort que Bjarne Riis. Mais au niveau de l’entraînement, Bjarne est extraordinaire. Et aussi, on n’a pas la même relation. Bjarne, je l’ai massé quand il était néo-pro : j’avais plus d’autorité. Avec Johan, on communique plus, on s’appelle tous les jours.


Twitter Velochrono


  1. Belle interview. On apprend pas grand chose. Ce qui me déçoit, c’est que Tony Gallopin ne soit ni dans la liste pour le Tour, ni dans celle pour le Giro.


  2. Lundi 30 janvier 2012 à 10:40 - David Alsif | Thumb up 7 Thumb down 13

  3. David Alsif : en même temps, Gallopin n’a pas le même niveau que les cadors de l’équipe. C’est normal qu’il ne soit pas aligné sur les plus grosses épreuves.


  4. Lundi 30 janvier 2012 à 12:05 - Liam | Thumb up 17 Thumb down 2

  5. Au moins, son oncle ne cherche pas à le mettre là où il n’a pas sa place. C’est déjà bien.


  6. Lundi 30 janvier 2012 à 15:56 - JohanR | Thumb up 18 Thumb down 1

  7. Je pense que Tony peut être plus utile que Irizar et Rast.


  8. Lundi 30 janvier 2012 à 17:57 - David Alsif | Thumb up 3 Thumb down 10

  9. Super interview, merci bcp.
    Par contre je serai décu de voir que les schleck ne font pas les adennaise a font. Vivement le paris nice!


  10. Lundi 30 janvier 2012 à 18:01 - woui | Thumb up 14 Thumb down 1

  11. J’attends de voir là où Tony est le meilleur. On sent le potentiel mais on ne saurait dire s’il est puncheur, mangeur de pavés ou sprinteur. Pour l’instant, il est plus dans la première optique mais il est encore jeune et cette année peut justement lui servir de révélation…

    Sagan a les mêmes difficultés même si sur l’année 2011, il a quand même montré à tous ses qualités hors pairs de sprinteur.


  12. Lundi 30 janvier 2012 à 18:24 - hju | Thumb up 2 Thumb down 1

  13. Belle interview! Moi je voudrais que Frank face le Giro et qu’il se sacrifie pour Andy, car quoi qu’on en dise, Andy est plus fort que Frank même dans le chrono! Par contre, ce serait bien qu’Andy face un jour le Giro pour le gagner car son palmarès est pauvre! Et cette année était peut être la meilleure pour que Andy face une pose avec le tour de France et qu’il se consacre au giro!


  14. Lundi 30 janvier 2012 à 18:27 - Dimitri | Thumb up 4 Thumb down 4
  15. Lundi 30 janvier 2012 à 18:32 - Liam | Thumb up 4 Thumb down 0

  16. Attendez Machado n’est même pas  » préselectionné  » pour le tour alors comment gallopin pourrait l’être . Sinon je voit pas du tout se qui permet de dire qu’il est plus utile que rast et surtout Irizar.


  17. Lundi 30 janvier 2012 à 18:48 - biatche | Thumb up 5 Thumb down 2

  18. Une question sincère: Vous pensez vraiment qu’Andy fera une longue carrière au-delà de la trentaine?

    Il avait déjà sous-entendu qu’il pourrait arrêter en même temps que Fränk…

    Je ne suis pas sur qu’il soit près à faire les sacrifices aussi longtemps…


  19. Lundi 30 janvier 2012 à 20:22 - kentinmania | Thumb up 7 Thumb down 2

  20. Autant j’aime bien Alain Gallopin que je trouve idéal comme Ds, autant je trouve que Bruyneel est un type véreux…

    Je ne sais pas si cette équipe ne serait pas mieux avec seulement Gallopin à sa tête. L’ancien protégé de Manolo Saiz me laisse septique…


  21. Lundi 30 janvier 2012 à 22:09 - Léonard de Vinci | Thumb up 3 Thumb down 8

  22. Super itw
    On apprend pas mal de choses


  23. Mardi 31 janvier 2012 à 0:04 - matew76 | Thumb up 1 Thumb down 0

  24. @Liam : Cyclingnews reprend très souvent nos contenus.


  25. Mardi 31 janvier 2012 à 0:30 - Baptiste Bouthier | Thumb up 8 Thumb down 1

  26. On apprend aussi que si ils ont  » un plan  » ils le garderont pour eux , en meme temps les Shleck et leur plan on connait un peu déja ! lol


  27. Mardi 31 janvier 2012 à 19:08 - un plan | Thumb up 7 Thumb down 2

  28. Andy SCHLECK a (va) changé?? Et pourquoi? Il se complait paefaitement dans son style de vie, qui n’est pas (et il en est loin) celui d’un « guerrier ». Il a, c’est certain, certainement le plus « gros moteur » (on ne fait pas 2ème d’un GIRO à 22ans sans des capacités hors norme), mais il n’a pas, et c’est dommage pour la légende du vélo, la « gnac » d’un vainqueur!!! L’an dernier, il a montré ses talents une seule fois, et de quelle façon, mais, à mon avis, il a attaqué dans l’Izoard pour préparer le terrain à Franck, qui était apparu très fort dans les Pyrénées et qui semblait en mesure de remporter le tour, mais l’affaire a tourné court et Andy a été « obligé » de poursuivre seul, démontrant, à nouveau ses immenses qualités…… Quel dommage pour la légende du vélo…..


  29. Mardi 31 janvier 2012 à 20:07 - VEYRET Bruno | Thumb up 4 Thumb down 1



Direct Cyclisme
Application Velochrono
Transferts Cyclisme
maillots Cyclisme 2014

Actu Cyclisme

actu cyclisme  Flèche brabançonne : La liste des partants
actu cyclisme  La fin d’une époque ?
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Terpstra, la force tranquille
actu cyclisme  Vidéo - Paris-Roubaix : Terpstra, la tête et les jambes
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 13 avril
actu cyclisme à ne pas louper  Le parcours de Paris-Roubaix
actu cyclisme  Paris-Roubaix : La liste des partants
actu cyclisme  Paris-Roubaix : Qui peut battre Cancellara ?
actu cyclisme  Vidéo - Contador fait la loi au Pays basque
actu cyclisme à ne pas louper  Jérôme : « Maintenant que la forme est là… »
actu cyclisme à ne pas louper  Deux vainqueurs pour un pavé
actu cyclisme  Inévitable ?
actu cyclisme  Vidéo - Poels surprend à Arrate
actu cyclisme  Marquage au Pays basque, victoire aux Pays-Bas


Agenda Cyclisme

  Paris-Roubaix - WT - 13 avril
    www start list parcours N. Terpstra

  Paris-Camembert - 1.1 - 15 avril
    www start list B. Coquard

  Flèche brabançonne - 1.HC - 16 avril
    www start list

  Grand Prix de Denain - 1.1 - 17 avril
    www

  Tour du Finistère - 1.1 - 19 avril
    www

  Amstel Gold Race - WT - 20 avril
    www

  Tro Bro Leon - 1.1 - 20 avril
    www

calendrier du mois





forum cyclisme

 Flèche brabançonne : La liste des partants (18)
 La fin d’une époque ? (25)
 Poulidor, mieux qu’un éternel second (6)