Pourquoi ils ne sont pas à Cali


Pourquoi ils ne sont pas à Cali

Par
Samedi 3 décembre 2011 - 18:00
Photo : @fenlandsnapper - flickr


A lire aussi :
Cali : Compte-rendu de la 1e journée
Cali : Compte-rendu de la 2e journée



Ce week-end, la deuxième manche de la Coupe du monde sur piste a lieu de l’autre côté de l’Atlantique, à Cali, en Colombie. L’équipe de France y est en comité restreint, ce qui ne l’empêche pas de briller. Mais pourquoi quelques-uns de ses leaders n’ont-ils pas fait le déplacement ? Velochrono a prié Grégory Baugé et Sandie Clair de s’expliquer.

Baugé a déclaré forfait, Clair a fait l’impasse

Ca ne va pas trop mal pour l’équipe de France à Cali. Le bilan du week-end colombien est bon, mais il aurait pu être meilleur encore si les Bleus étaient venus avec tous leurs meilleurs éléments. Or ceux-ci, notamment dans les épreuves de sprint, sont absents, à commencer par Grégory Baugé, le triple champion du monde de la vitesse individuelle masculine, et Sandie Clair, vice-championne du monde du 500 m et championne d’Europe 2010 de vitesse individuelle. Alors, pourquoi n’êtes-vous pas là ? « Parce que je suis blessé, explique tout simplement Grégory Baugé. J’ai une tendinite quadricipitale, au niveau des deux tendons du quadriceps. J’ai donc besoin de repos, parce que ça me gêne dans le pédalage. Je me suis fait ça lors d’un stage, fin septembre. J’ai alors arrêté presque une semaine, mais la douleur était toujours là quand j’ai repris. Quand Florian (Rousseau, l’entraîneur de l’équipe de France de vitesse, ndlr) est revenu de la première manche de la Coupe du monde (à Astana, 4-6 novembre), je lui ai expliqué que ne me sentais pas apte à reprendre la compétition alors que la douleur m’empêchait déjà de m’entraîner correctement. Mais Cali était bien à mon programme, tout comme la manche de Londres (17-19 février). »

Avec mon entraîneur, on a décidé que je ne ferai que deux manches de Coupe du monde sur quatre. (Clair)

Pour Sandie Clair, sa non-présence en Colombie est à l’inverse un choix mûrement réfléchi. « J’ai eu un entretien avec Benoit Vetu (son entraîneur, ndlr) en début d’année, et on a alors décidé que je ne ferai que deux manches de Coupe du monde sur quatre, explique la Toulonnaise. La première, à Astana (où elle a terminé deuxième du 500 m, ndlr), et la dernière, à Londres. Il fallait que je puisse passer une bonne partie de l’hiver à la maison, pour pouvoir bien travailler, sans avoir d’interruptions. » Car en cette saison olympique, l’objectif est évidemment bien plus lointain. C’est en août 2012 qu’il faudra être au top de sa forme, plutôt qu’au cœur de l’hiver. Et le premier vrai examen de passage, les Mondiaux de Melbourne, n’est programmé que début avril. Autant dire que la pression commence à peine à monter. D’ailleurs, Grégory Baugé n’a pas forcément prévu de remplacer la manche de Cali par celle de Pékin, du 13 au 15 janvier prochains. « Je n’ai pas encore décidé, reconnaît le pistard d’origine guadeloupéenne, qui aura 27 ans en janvier. Pour l’instant, le plus important, c’est de se soigner. J’aurais bien voulu aller à Cali, parce que c’est un bel endroit et que l’on est très bien accueilli. Et puis, renouer à la compétition permet toujours de prendre ses repères. Mais ce n’est pas non plus très contraignant. »

Baugé : « Une Coupe du monde de plus ou de moins… »

Car il ne faut pas se leurrer : la Coupe du monde de cyclisme sur piste n’a pas beaucoup d’importance aux yeux des coureurs. Certes, c’est exacerbé en cette année olympique, mais c’est aussi le cas le reste du temps. Bien qu’il n’y ait que quatre manches, les athlètes font presque tous des impasses, et peu se soucient d’une éventuelle victoire finale en Coupe du monde. « C’est vrai que dans notre discipline, la Coupe du monde n’a rien à voir avec ce qu’elle est dans bien d’autres sports, témoigne Grégory Baugé. À mes débuts, je n’avais évidemment pas le même regard, parce que quand tu commences c’est un bon moyen de montrer de quoi tu es capable. Mais depuis quelques années, ça me sert surtout de course de reprise, même si c’est toujours bien de faire des manches de Coupe du monde pour représenter la France. Après, c’est un regard de coureur. Pour les entraîneurs et le DTN, c’est un moyen utile de faire une sélection. » « Les grosses nations comme la France ont l’avantage d’avoir plusieurs coureurs pouvant être titulaires pour les Jeux olympiques et les alignent donc sur les différentes manches de Coupe du monde, pour laisser à chacun une chance de s’exprimer, complète Sandie Clair du haut de ses 23 ans. Il y a plus d’athlètes que de quotas, ça permet donc de faire un choix. Et il ne faut pas oublier que la Coupe du monde sert non seulement à se qualifier pour les Jeux, mais aussi à gagner sa place pour les Championnats du monde. »

Il était hors de question de mettre en péril les Mondiaux et les Jeux pour une épreuve de préparation. (Baugé)

Un souci que Grégory Baugé n’a pas forcément. Le triple champion du monde de la vitesse individuelle a son billet assuré pour les Mondiaux de Melbourne, et il sera très difficile de lui piquer sa place au sein de l’équipe de France pour les JO de Londres. Logiquement, son regard est déjà tourné vers ces objectifs et son forfait à Cali tombait sous le sens. « Il était hors de question de mettre en péril les Mondiaux et les Jeux pour une épreuve de préparation. Je pense qu’à mon niveau, j’ai emmagasiné suffisamment d’expérience. Une Coupe du monde de plus ou de moins, ça ne va pas changer grand chose… » Baugé est passé à l’étape suivante : il s’est envolé ce week-end pour Miami, où il rejoint ses collègues François Pervis et Michaël d’Almeida, mais aussi Florian Rousseau et une partie du staff de l’équipe de France, en provenance directe de Cali, pour « un stage jusqu’au 23 décembre. Je ne sais pas encore ce que je vais faire, il va d’abord falloir gérer ma blessure. Contrairement aux autres, je n’ai pas encore commencé ma saison, donc on va en discuter avec Florian et adapter mon programme. » Avec le regard posé, au loin, sur Londres.


Facebook Velochrono


  1. Dans le dernier paragraphe après Florian Rousseau c’est -et et pas est ;)


  2. Samedi 3 décembre 2011 à 19:11 - Louis59 | Thumb up 0 Thumb down 0

  3. Bravo à vous : un site qui parle de la piste ça mérite un grand coup de chapeau.
    …Bravo aussi à F.Pervis qui a réalisé un super temps sur le Km et récupéré une belle médaille d’argent au kerin.
    …Bravo aussi à V.Cueff, B.Coquard et M.Knesky.


  4. Dimanche 4 décembre 2011 à 10:54 - Opinion Fixe | Thumb up 1 Thumb down 0

  5. Dernier paragraphe : « il s’est envolé ce week-end pour Miami, où il rejoint ses collègues François Pervis et Kévin d’Almeida ».
    Tiens c’est un nouveau lui ? :)
    Non sérieusement vous parlez de Kévin Sireau ou Michael d’Almeida ?


  6. Lundi 5 décembre 2011 à 10:32 - PinKou | Thumb up 1 Thumb down 0



Direct Cyclisme
Transferts Cyclisme
Application Velochrono
Actu Cyclisme

actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 11e étape
actu cyclisme  Un chrono qui change tout
actu cyclisme à ne pas louper  Colombie : Comment font-ils ?
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 2 septembre
actu cyclisme à ne pas louper  Qui est Miguel Angel Lopez ?
actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 10e étape
actu cyclisme  Velochrono vous répond
actu cyclisme  Vidéo - Anacona, enfin Winner
actu cyclisme  Chavanel cartonne à Plouay !
actu cyclisme  Le VeLive du 31 août
actu cyclisme  La mission de Gallopin
actu cyclisme  GP de Plouay : La liste des partants
actu cyclisme à ne pas louper  Vuelta : Le parcours de la 9e étape
actu cyclisme  Vidéo - Bouhanni dans le vent
actu cyclisme à ne pas louper  Le VeLive du 30 août


Agenda Cyclisme

  Tour de l'Avenir - 2.Ncup - 23 au 30 août
    www  start list passeport M. A. Lopez
    #P C. Flakemore - #1 K. Skjerping - #2 C. Ewan
    #3 D. McLay - #4 I. Davidenok - #5 D. Teuns
    #6 M. A. Lopez - #7 L. Vervaeke


  Tour d'Espagne - WT - 23 août au 14 septembre
    www parcours  start list
    #1 Movistar - #2 N. Bouhanni - #3 M. Matthews
    #4 J. Degenkolb - #5 J. Degenkolb - #6 A. Valverde
    #7 A. De Marchi - #8 N. Bouhanni - #9 W. Anacona


  Tour du Poitou-Charentes - 2.1 - 26 au 29 août
    www start list Sy. Chavanel
    #1 M. Cavendish - #2 M. Cavendish - #3 N. Ruffoni
    #4 Sy. Chavanel - #5 Je. Herrada


  Grand Prix de Plouay - WT - 31 août
    www start list Sy. Chavanel

  Tour d'Alberta - 2.1 - 2 au 7 septembre
    www

calendrier du mois


forum cyclisme

 Un chrono qui change tout (26)