A qui ce Tour ?


A qui ce Tour ?

Par
Mercredi 19 octobre 2011 - 12:42
Photos : Nicolas Gotz, European Parliament, Liquigas, Laurie Beylier


A lire aussi :
Un Tour pour tous
Le parcours
Les profils des étapes-clé
Le making-of de la présentation du Tour

Évidemment, cela n’a guère de sens de se demander, neuf mois avant l’échéance, qui va remporter le Tour de France 2012. Mais comme son parcours, dévoilé mardi à Paris, avait filtré depuis quelques jours, tous les acteurs du cyclisme ont d’ores-et-déjà eu le temps de se pencher sur la question. Y compris les coureurs, qui s’y voient déjà. Velochrono a posé des questions pour tenter de savoir où se situe la vérité. 

Casar : « Beaucoup de finals à reconnaître »

Velochrono vous a déjà parlé des petites particularités du tracé du Tour de France 2012. L’abondance d’opportunités évidentes, autour de nombreux parcours auxquels l’organisation a elle-même attribué le qualificatif « d’intermédiaires ». Etape de Boulogne-sur-Mer, de la Planche des Belles filles, de Porrentruy, du Grand Colombier… La première moité de la grande boucle sera atypique. La suite beaucoup moins. Alpes, Pyrénées, c’est du classique. Deux chronos, idem. Oui, cette année, il n’y en avait qu’un seul, mais ce total de 96 bornes face à la montre n’a rien d’exceptionnel : souvenez-vous des parcours des époques Armstrong, Indurain… La tendance a toujours été à privilégier les rouleurs, ou plutôt un profil prisé de coureur complet. Le spécialiste des grands tours. Que ceux qui estiment que le maillot jaune doit revenir au meilleur grimpeur ne s’y trompent pas : ce n’est pas exactement pas ça, l’idée.

Mais le vainqueur de cette course sera un bosseur. « Il y aura beaucoup de finals à reconnaître, plus que d’habitude », prévient Sandy Casar. Outre les lieux scabreux précédemment cités, la montagne sera bien sûr fidèle à son rôle de juge de paix. Avec des noms pas forcément tous mythiques : Col de la Madeleine, Col de la Croix de Fer, Col du Mollard, La Toussuire ; Port de Lers, Mur de Péguère ; Col de l’Aubisque, Col du Tourmalet, Col d’Aspin, Col de Peyresourde ; Col de Mendé, Col des Ares, Port de Balès, Col de Peyresourde, encore, Peyragudes. Il y a des montées archi-connues, d’autres qui le sont beaucoup moins. Et la plupart sont dures, avec pas mal de pente, souvent irrégulière, ce qui contraste avec certains monstres de renommée, plus que de difficulté. « Il y a des montées dont je n’ai jamais entendu parler », résume Frank Schleck.

Les Schleck, victimes annoncées

Par contre, aucune arrivée hors-catégorie. Seulement trois qui seront jugées en altitude. Pas mal de descentes. Et donc ces fameux chronos, ajoutés au prologue liégeois. Le premier aura lieu entre Arc-et-Senans et Besançon, le second entre Bonneval et Chartres. S’il n’y aura que 38 bornes en Franche-Comté, contre 52 dans le Centre, il apparaît toutefois compliqué de déterminer quel contre-la-montre sera le plus important. Avant les Alpes, la question de la fraîcheur ne se posera pas. Ce sera par contre le cas la veille de l’arrivée, mais il y aura plus de distance. « Certains vont devoir travailler », a lâché Sylvain Chavanel, en laissant à tout le monde le soin d’interpréter ses propos. Sans que l’on n’ait besoin de leur dire qu’ils sont visés par la plupart des observateurs, les frères Schleck avaient préparé leur défense.

Frank, morceaux choisis : « Il y a 25 cols, c’est plus que l’été passé. Le Tour reste donc très difficile, et il ne faut pas oublier que ça dure trois semaines. (…) On a fait des bons chronos par le passé, on ne voit pas ça comme quelque chose de négatif du tout.  (…) Les contre-la-montre, c’est bien aussi pour le suspense. Les grimpeurs, les grands leaders vont devoir encore plus attaquer en montagne, se dévoiler plus tôt. (…) L’an passé, qui a attaqué en montagne ? Andy et moi, personne d’autre. Personne d’autre n’a tenté quelque chose. Les autres se sont contentés d’attendre. » Andy : « Il y a beaucoup plus de chronos que cette année, c’est vrai, mais pas beaucoup plus qu’en 2010. Or cette année, j’ai terminé plus loin du premier que l’année précédente ! Donc ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Je vais bosser le contre-la-montre, j’ai un nouveau boss (Johan Bruyneel) et c’est le meilleur ! »

De Contador à Martin, les favoris contrastent

Un Johan Bruyneel qui, mardi, à la présentation de ce Tour de France 2012, se voulait un peu effacé, loin des cohues et nuées humaines. Comme le fut Bjarne Riis en 2011, c’est pourtant lui le personnage clé de la future édition de la grande boucle, en sa qualité de manager des frères Schleck mais aussi d’ancien mentor de leur adversaire principal, Alberto Contador. Depuis plusieurs années, les deux Luxembourgeois sont automatiquement opposés à l’Espagnol quant il s’agit d’étudier la liste des prétendants au maillot jaune. Cadel Evans a déjoué leurs plans en juillet dernier et a donc squatté une place dans l’équation. Reste à savoir si l’Australien sera remis ou non à sa place l’an prochain. Mais il est possible de voir les choses d’une autre manière : les 96 kilomètres de chrono vont entretenir les espoirs de bien des coureurs qui, jusqu’à présent, visaient en premier lieu un podium. Bradley Wiggins (voire même Christopher Froome ?) fait partie de ceux qui vont avoir tout intérêt à se donner à 100 % pour juillet. Et au portillon des vainqueurs potentiels, ça commence donc à se bousculer.

Cependant, le buzz, il se fait autour de Vincenzo Nibali. Chronos, fortes pentes dans les deux sens de la déclivité : c’est son sport. « C’est un Tour qui devrait lui plaire, annonce Peter Sagan. Les descentes peuvent l’avantager, et puis c’est un grand coureur. » Pas venu sur le Tour de France depuis 2009 et sa septième place, l’homme qui a toujours terminé dans le top 20 de ses grands tours a entre temps gagné un Tour d’Espagne et signé deux podiums du Tour d’Italie. Le Sicilien est un fruit qui devient mur et pourra causer des pépins aux cadors dans neuf mois. Autre coureur dont on parle de plus en plus : Tony Martin. L’Allemand n’a jamais prouvé qu’il était en mesure de gagner le Tour, affichant de manière trop récurrente ses limites sur les longs cols, mais toujours est-il qu’avec autant de contre-la-montre, le futur coureur d’Omega Pharma – Quick Step peut tenter le coup. Jérôme Pineau, qui sera son coéquipier l’an prochain, n’est pas loin de penser que l’exploit est possible, estimant que le champion du monde de l’exercice peut « prendre cinq minutes à tout le monde » dans l’effort solitaire. Il est tout à fait possible que Martin soit en jaune à Albertville, aux portes des Alpes. Mais dès ce massif, certes brièvement traversé, tout peut changer. Alexandre Vinokourov le dit : « Ces cols seront difficiles, on les a fait cette année dans le Dauphiné Libéré… De toute façon, le Tour est toujours difficile… »

Des Français à prendre en considération

Bref, vous l’aurez compris, et n’en serez pas surpris : il faudra être bon partout pour remporter le Tour de France 2012. Le meilleur rouleur peut flancher en montagne, le meilleur grimpeur peut exploser en chrono. La prime à la régularité, comme toujours. À ce petit jeu, quelques Français peuvent pointer le bout de leur nez. Jérôme Coppel, par exemple, lequel estime que l’équilibre du parcours va plutôt en sa faveur. Jean-Christophe Péraud ne saurait pas mieux dire. Ancien champion de France du chrono, il fait selon Christophe Riblon partie des « huit ou dix meilleurs en montagne, soit juste ce qu’il faut pour le général ». Le coureur d’AG2R La Mondiale développe : « JC, j’étais avec lui cette année, et j’ai vu comment il courait, comment il préparait ses objectifs. C’est un bon Tour pour lui. Il y a des chronos et il y est plutôt très bon. Et en montagne, on sait ce qu’il donne. Il sera peut-être en dessous des Contador, mais il peut être ambitieux et viser mieux que cette année. »

Riblon souligne toutefois une chose importante : il ne faudra pas se faire piéger. « Péraud court souvent à l’avant, dans les vingt, trente, quarante premiers, explique-t-il. Il le faudra, avec toutes ces étapes vallonnées et/ou venteuses. La première étape de montagne sera certainement celle qui partira d’Albertville, et avec tout ce que l’on aura fait avant, il y aura déjà de sacrés écarts. » Les discours sont à l’évidence influencés par les évènements de juillet dernier, lorsqu’à l’attaque du premier massif clé, une partie conséquente des favoris avait déjà quitté la course, fractures obligent. Un classement général rapidement nettoyé pourrait permettre à la tension de se dissiper. Quand le cas contraire, il y aura forcément de grands perdants dès la fin de la première semaine de ce Tour de France. C’est pourquoi il ne faut pas aller trop vite quant à tenter de trouver à qui ce parcours va le mieux correspondre.


Facebook Velochrono


  1. C’est vrai que les rouleurs-grimpeurs seront en bonne place dans le Top 10, mais les grimpeurs-rouleurs ou les coureurs bien frais dans les 4 dernières étapes auront aussi leur mot à dire ! Comme on dit pour le dernier CLM « la fraîcheur est souvent plus importante que les qualités intrinsèques ». En plus, les favoris pas trop rouleurs, dont les Schleck, Sanchez ou VDB, vont devoir bien attaquer dans les Alpes et les Pyrénées, et on sait que plusieurs attaques successives, c’est très mauvais pour des coureurs comme Wiggins, Evans ou Basso, qui ont l’habitude d’aller au même train durant toute l’ascension. Andy Schleck n’est pas à mettre de côté, par je pense que Bruyneel, fin tacticien s’il en est, demandera à son grand frère de l’aider en tant que lieutenant de luxe, et pas comme co-leader. Mais après, c’est sûr que des Evans, Contador, Nibali (s’il fait le Tour et pas le Giro) seront avantagé s’ils n’auront pas utilsé trop de réserves.
    J’espère aussi que certaines équipes auront retenu les leçons de cette année, c’est-à dire faire gaffe aux chutes de 1ère semaine, et qu’elles auront pris des coureurs de classiques pour placer leaders pas trop à l’aise dans les fins d’étapes de plaine.
    Je suis Rouennais et je peux vous dire que les routes sont tortueuses avant d’entrer dans la ville, et que des fois le vent souffle fort, donc les étapes les plus dangereuses pour les leaders, ne sont pas toujours celles que l’on croît (demandez à Contador, VDB et Wiggins) !


  2. Mercredi 19 octobre 2011 à 12:54 - Daminou76 | Thumb up 14 Thumb down 1

  3. Martin il n’a pour l’instant pas le gabarit pour s’imposer sur un grand tour et en montagne. Il n’a pour l’instant rien prouvé en montagne. Il a certes gagné Paris Nice, mais un Paris Nice avec peu de grimpeurs,peu de montagne et malheureusement peu d’intérêt…

    Si il veut vraiment devenir un courir de grand tour, il devrait passer entre les mains de Vaughters qui sait transformer un rouleur en coureur de course par étape (Vandevelde,Wiggins, Hesjedal ou Danielson…)
    D’ailleurs il va se charger (j’espère ) de remettre Dekkers sur le droit chemin…

    Après toutes évolutions sont possibles…


  4. Mercredi 19 octobre 2011 à 12:56 - Rosti | Thumb up 10 Thumb down 2

  5. Martin prendra cher dans la Planche des Belle filles ce ne sera pas le seul et il pourra revoir ces ambitions a la baisse et voilà


  6. Mercredi 19 octobre 2011 à 14:48 - matew76 | Thumb up 15 Thumb down 0

  7. « Le Sicilien est un fruit qui devient mur et pourra causer des pépins… »
    J’adore :)


  8. Mercredi 19 octobre 2011 à 14:52 - Sebastien | Thumb up 19 Thumb down 0

  9. Tour fait pour Contador…Je pense Evans va craquer si andy Schleck, Sanchez , Contador ou encore GEsink s’allie pour faire tout exploser dès les 1er cols (rappel étape bourg d’oisan-Courchevel 1997)…Ce genre d’offensive dans l’étape de la Toussuire pourrait mettre des Wiggins , martin ou Evans a plus de 5min..Un parcours bcp moins montagneux pourrait permettre plus d’offensive et enfin avoir des étapes de montagnes digne de la plus grande course au monde :)


  10. Mercredi 19 octobre 2011 à 15:17 - aupasamu | Thumb up 8 Thumb down 4

  11. Aupasamu, je suis d’accord pour wiggins ou martin mais pas pour evans qui est un excellent grimpeur. On gagne pas un tour avec 42 Kms de CLM en étant un mauvais grimpeur. Cette année Scleck ne l’a jamais lachés a part dans l’etape du galibier mais c’est en partant de loin.


  12. Mercredi 19 octobre 2011 à 15:53 - Mathias | Thumb up 12 Thumb down 1

  13. ca fait des années qu’on cherche une recette miracle pour ravoir du spectacle. Mais ca marche pas. Pourquoi? Y’a plus de patron dans le peloton. Alors tout le monde se regarde et personne n’ose. Du temps ou il y avait des patrons dans le peloton, il y avait de l’observation pour voir son état de forme et l’attaquer, il y avait des attaques suicides pour tout tenter, bref du spectacle. Maintenant il n’y a plus rien, juste des Schlek Contador et Evans qui se regarde dans les yeux pendant 15 bornes de col.


  14. Mercredi 19 octobre 2011 à 16:10 - Alex | Thumb up 5 Thumb down 15

  15. -V.Nibali devrait faire le Tour cette année plutot que le Giro.Il a des chances:il est assez costaud dans les arrivées pour puncheurs,il aime les arrivées tortueuses,il y a des étapes où les descentes auront un rôle très important,il se débrouille bien dans les chronos.
    _S.Sanchez est du même type que Nibali alors attention!
    _Les Schleck devront saisir la moindre oppurtunité d’attaqué car ils progresseront dans le chrono mais ne gagneront jamais du temps sur les autres:cela commencent dès la premiere étape à Seraing(étape pour puncheurs),ils devront marqué les esprits récupérer le temps perdu la veille si c’est possible.A deux on n’est normalement toujours les plus forts.
    _Wiggins m’a bluffé sur la Vuelta,il pourra gagner du temps sur les chronos et en montagne suivre.
    _Cobo veut viser le Tour,il est un peu du même type que les Schleck sauf qu’il est un ton en-dessous en montagne mais un ton au-dessus dans le chronos.
    _Attention à Froome même s’il se mettra au service de Wiggins(je pense)sur le seul chroo de la Vuelta,il l’avait devancé et avait perdu la Vuelta en se sacrifiant pour Wiggins!Il a ensuite confirmé qu’il savait très bien grimper(victoire à la Pena Carbaga et 3eme sur l’Angliru).
    _Evans sait tout faire!Rouler(2eme à Grenoble à six secondes de T.Martin qui ce dernier deviendra Champion du monde de cette discipline),les arrivées pour puncheurs(victoire au Mur-de-bretagne),grimpés dans le Galibier il m’a fait forte impression en prenant les choses en main avec Voeckler et sprintant à la fin,devança Schleck cuit à l’Alpe d’Huez),descendre(il est était au côté de Contador et de S.Sanchez).
    _Contador lui aussi sait tout faite,attention!
    _Si T.Martin veutjoué la gagne,il devra bosser en montagne,cela va être difficile pour lui!
    _Vinokourov est toujours là et attention à lui.C’est un Tour pour audacieuxdonc méfiance,il roule bien en plus.
    _Menchov,attention à lui sur la Vuelta,il a aidé Cobo et à fait un top 5 en étant brillant sur L’Angliru!


  16. Mercredi 19 octobre 2011 à 16:14 - ulrich92 | Thumb up 9 Thumb down 2

  17. Pour les Français Péraud sera là avec les favoris(je l’espere),Rolland progrèssera en montagne,sur le chrono et il perdra moins de inutile sur les étape accidentées,en plus il sera pas surveiller en montagne donc il faudra tenter sa chance!


  18. Mercredi 19 octobre 2011 à 16:20 - ulrich92 | Thumb up 0 Thumb down 3

  19. Evans encore plus dans la course cette année, il est le grand favori de cet édition pour moi.
    Pour les chances de podium il y a : Nibali, A.Schleck, Contador, S.Sanchez et Wiggins


  20. Mercredi 19 octobre 2011 à 17:53 - Léonard | Thumb up 3 Thumb down 4

  21. Il ne faut pas non plus négliger un coureur comme klöden qui fera partie de l’équipe des Schleck et qui lui aussi à le profil pour ce Tour ou un Leipheimer pour Oméga-Quickstep.


  22. Mercredi 19 octobre 2011 à 19:04 - Klöden31 | Thumb up 6 Thumb down 3

  23. les 3 grands favoris seront Contador,Evans et Andy Shleck.
    Les outsiders seront Frank Shleck,Nibali,Wiggins,Sanchez et Cunego s’il vient.
    Derrière Gesink,Kreuziger,Froome,D.Martin peuvent briller.
    En revanche j


  24. Mercredi 19 octobre 2011 à 19:16 - NOLS666 | Thumb up 6 Thumb down 3

  25. J’y crois pas une seconde pour Tony Martin, d’ailleurs dans son équipe il y aura Leiphemer et Velits qui eux ont une réelle chance de top 10 (voire mieux).


  26. Mercredi 19 octobre 2011 à 21:33 - Kaz | Thumb up 10 Thumb down 0

  27. Personne ne parle de Kreuziger, qui pourrait faire un bon outsider tout de même !


  28. Mercredi 19 octobre 2011 à 22:25 - Ad31 | Thumb up 5 Thumb down 2

  29. « Pas venu sur le Tour de France depuis 2009 et sa septième, l’homme » vous avez oublié « place »…


  30. Mercredi 19 octobre 2011 à 23:09 - R7814 | Thumb up 1 Thumb down 2

  31. Arrêtez de spéculer, on le sens déjà venir ce tour!!! ca va se passer comme d’hab, ils vont s’observer, essayerons de s’attaquer la veille du chrono et au final le meilleur en chrono gagnera. C’est toujours comme ca, stop de spéculer une machin ou truck. y’aura pas de spéctacle et on en a l’habitude maintenant. Faire un top 5 sur un tour ca rapporte des points, alors le 3 eme ne va pas se mettre a attaquer de partout pour finir en top 10.


  32. Jeudi 20 octobre 2011 à 7:39 - Alex | Thumb up 5 Thumb down 12

  33. Peu importe le parcours, un favori reste au dessus du lot : Alberto Contador. Le seul grimpeur qui roule comme… un rouleur. On aime ou on aime pas mais la seule question c’est est-ce qu’il pourra courir et si tel est le cas, malgré une équipe archi-faible, il sera difficile à battre. On va encore bien rire des Schleck qui auraient été bien inspiré de vouloir gagner un autre grand tour avant de s’attaquer au Tour ces dernières années mais bon… Enfin je voulais juste rajouter que l’été prochain l’ami Cadel aura 35 ans. c’est peut-être un détail pour vous mais ça peut vouloir dire beaucoup… Vivement cet été !!!


  34. Jeudi 20 octobre 2011 à 11:03 - botero31 | Thumb up 2 Thumb down 3

  35. depuis Sastre à l’Alpe Huez pas grand chose dans les arrivées en altitude… voire Ventoux 09, Tourmalet 10 et cette année… donc un peu de changement est le bienvenu
    Grand grimpeurs vainqueurs du TdF.. Gaul Bahamontès Van Impe c’est très ancien… Pantani 98 à remettre dans son contexte


  36. Jeudi 20 octobre 2011 à 11:51 - gilbert5866 | Thumb up 1 Thumb down 1

  37. et taaramae?


  38. Jeudi 20 octobre 2011 à 13:09 - Panda985 | Thumb up 3 Thumb down 2

  39. En tout cas, il faut vraiment que Pinot fasse le Giro l’année prochaine!


  40. Jeudi 20 octobre 2011 à 13:13 - Buckingame | Thumb up 4 Thumb down 1

  41. Martin? Il n’a toujours rien prouvé en haute montagne. Le voir jouer le général de ce Tour serait une belle erreur.


  42. Jeudi 20 octobre 2011 à 13:19 - autopilotoff | Thumb up 7 Thumb down 0

  43. pourquoi passer 25 cols si c’est pour avoir seulement 3 arrivés au sommet ?

    je ne comprendrais jamais !

    ps : un tour pour Wiggins ? avec 100 km de clm


  44. Jeudi 20 octobre 2011 à 13:40 - Davey | Thumb up 7 Thumb down 4

  45. Bonjour et encore bravo pour ce site dédié au vélo. En ce qui concerne le Tour 2011 je ne ferai pas de pronostic avant mai voir juin 2011.. En effet il y a encore des mois à passer et les accidents suspensions et autres évènements pourront changer pas mal la donne malgré la savoureuse présentation qu’on en fait. Vive le Tour et vivement 2011 pour ce qui concerne la route. Salut à tous


  46. Jeudi 20 octobre 2011 à 15:10 - meyer claude | Thumb up 4 Thumb down 3

  47. moi aussi panda je pense que taaramae aura une carte a jouer
    malheureusement pour lui son equipe ne sera pas a la hauteur ds la montagne (aucun grimpeur de valeur chez cofidis) hormis moncoutier qui fera l’impasse sur le tour je pense


  48. Jeudi 20 octobre 2011 à 17:26 - tim | Thumb up 2 Thumb down 1

  49. Comme tout le monde le dit et en toute logique, je pense que ce parcours n’avantage pas les Schleck, dont je suis fervent supporter. Cependant, les étapes accidentées et de montagne permettront à Bruyneel de montrer toute son étendue tactique et d’aider ses poulains dans le but de ramener le jaune à Paris (et qu’on ne remette pas sur le tapis que Bruyneel n’est pas propre !). Je pense que même si le parcours aide clairement Evans et Contador, voire Nibali ou les autres rouleurs-grimpeurs (wiggins je pense que le podium est accessible mais pas mieux je pense qu’il sera 4eme. Concernant Martin, j’y crois pas quand je vois le temps qu’il se prend en montagne cette année même si il travaille dans les étapes de plaine. Mais bon, on sait jamais !), c’est Andy qui va enfin se libérer et nous montrer une nouvelle fois toute sa classe après le Galibier 2011 qui va gagner ! En effet Bruyneel connaît bien Contador, et Evans va se faire dégommer en montagne par Frank et Andy !
    Mon pronostic :
    1. Andy !
    2. Contador
    3. Evans
    4. Wiggins
    5. Franky car il aidera Andy
    6. Nibali grosse décepetion
    un français surprise dans le top 10
    Rolland 12
    et Martin loin !

    Voilou voilou postez vos réactions !


  50. Jeudi 20 octobre 2011 à 17:45 - Sufjan Stevens | Thumb up 5 Thumb down 3

  51. J’espère que notre Thomas national nous fera encore rêver !


  52. Jeudi 20 octobre 2011 à 17:47 - Sufjan Stevens | Thumb up 6 Thumb down 3

  53. Et Andy ne fera pas le débile cette fois je pense, il attaquera plus tôt, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus attendre !


  54. Jeudi 20 octobre 2011 à 17:51 - Sufjan Stevens | Thumb up 6 Thumb down 2

  55. oublier christophe kern tres forte en contre la montre et rolland en montagne plus thomas voeckler,europcar peut encore faire quelque chose


  56. Jeudi 20 octobre 2011 à 18:49 - cyclo | Thumb up 3 Thumb down 0

  57. Pour moi Frank sera dans les choux. N’oublions pas Gesink et Van Den Broeck qui peuvent peser sur la course.


  58. Jeudi 20 octobre 2011 à 19:24 - autopilotoff | Thumb up 4 Thumb down 0

  59. je vois gesink, si il ne chute pas, kruijswijk aussi attention a lui


  60. Vendredi 21 octobre 2011 à 13:26 - pierre rabobank | Thumb up 4 Thumb down 0

  61. Voeckler sera très surveiller


  62. Vendredi 21 octobre 2011 à 17:22 - pro tour | Thumb up 2 Thumb down 4

  63. bjr,et VALVERDE??????? attention a son retour,son equipe ,sa preparation en montagne et ses kilos en moins!!!!!!!!!!!!!!!!


  64. Vendredi 21 octobre 2011 à 18:38 - valverd | Thumb up 3 Thumb down 2

  65. Et la premiére semaine est ce qu’on aura des secteur pavée ?


  66. Samedi 22 octobre 2011 à 15:39 - Antoine | Thumb up 1 Thumb down 0

  67. Non, aucun secteur pavé sur ce Tour.


  68. Samedi 22 octobre 2011 à 16:20 - Baptiste Bouthier | Thumb up 3 Thumb down 0